Vous-êtes ici: AccueilSport2021 09 13Article 618247

Infos Sports of Monday, 13 September 2021

Source: LA NOUVELLE

Cameroun - Can 2021: les basses manœuvres de la Fécafoot

Y a-t-il match avec Olembé ? Y a-t-il match avec Olembé ?

Certains responsables de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) auraient souhaité que le match Cameroun-Malawi se tienne plutôt au stade Omnisports de Yaoundé, au lieu du stade principal du complexe sportif d Olembé au motif que cet édifice n était pas encore totalement achevé.

Pour de nombreux observateurs, le match Cameroun-Malawi du 3 septembre dernier aura permis de dissiper l’épais nuage qui pesait encore sur la capacité du stade Olembé à abriter la Can 2021 qui se tient au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022.

Alors que l’infrastructure est toujours en chantier, le stade principal du complexe sportif d’Olembé, doté d’une capacité de 60 000 places assises, a réussi son test avec ce galop d’essai du 3 septembre 2021. En réalité, il était question de tester l’état du gazon, celui des vestiaires, la sonorisation, la lumière, l’espace médias et bien d’autres.

C’est donc une magnifique pelouse que les téléspectateurs ont pu apercevoir sur dans leurs petits écrans. Au niveau de l’organisation même, pour un match à huis clos, où l’on a l’habitude de souvent voir des sièges vides, sous un silence pesant où émotions et explosions de joie sont absentes, le 3 septembre dernier, les organisateurs ont su innover pour pallier le vide et le silence habituels.

On avait plutôt l’impression d’être dans un stade plein, rempli de supporters surexcités, grâce aux bandes sonores d’ambiance préenregistrées qui tournaient en boucle. Le Minsep avait même souhaité que le match se joue au moins avec 2 000 spectateurs.

A en croire des sources dignes de foi, une offre que les responsables de la Fécafoot ont rejetée, surtout qu’ils auraient souhaité que ce match se joue au stade Omnisport de Yaoundé. C’est d’ailleurs cette incompréhension qui a engendré tout le brouhaha observé de part et d’autre.

De nombreux bretteurs revanchards en ont d’ailleurs profité pour se donner à cœur joie sur les réseaux sociaux pour saper ainsi le travail jusqu’ici accompli par le ministre des Sports et de l’Edu-cation physique (Minsep), Pr. Narcisse Mouelle Kombi.

Dans leur mauvaise foi chronique en bandoulière, ils n’ont point hésité à jeter l’actuel Minsep en pâture en affirmant que le Pr Narcisse Mouelle Kombi aurait menti au président de la République sur l’évolution des travaux.

C’est d’ailleurs le nom du Minsep qui alimentait les commentaires et polémiques sur toutes les plateformes et fora de sports. D’autres ont même poussé le bouchon un peu plus loin en recommandant que la Can soit retirée au Cameroun au motif que le stade Olembé n’était pas encore prêt. Vraiment !

Pourtant on se rappelle que lors de la visite de chantier effectuée par le Minsep le 30 août 2021, au cours d’une réunion de circonstance tenue à cet effet avec les responsables de la société Magil, le Pr. Narcisse Mouelle Kombi avait été suffisamment clair en indiquant que le chantier d’Olembé n’était pas encore achevé et que la société Magil devait poursuivre les travaux jusqu’à la fin du contrat le 30 novembre 2021.

Du moins en ce qui concerne les travaux de la première phase qui comprend le stade principal de 60 000 places assises ; 2 terrains annexes ; un hôtel 4 étoiles de 72 chambres ; et un centre commercial. Une étape qui englobe également l’habillage du stade avec les écailles de pangolin et autres.

Finale

Et pour l’achèvement * de ces travaux, on se rappelle que président de la République en personne avait, le 6 février 2021, demandé au ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat) de signer un contrat de financement de l’ordre de 55 milliards de Fcfa devant couvrir à la fois les travaux de la première et de la deuxième phase qui comprend quant à elle le court de tennis, la piscine olympique et plusieurs infrastructures devant abriter d’autres disciplines sportives. Et c’est au mois d’août que le président de la République va signer le décret mettant à disposition le financement sollicité.

Ce qui va permettre à la société Magil d’avoir les coudées franches et de poursuivre sereinement les travaux. Et de désintéresser les différents sous-traitants avec qui elle travaille, et qui attendaient le déblocage desdits fonds qui ne dépendent nullement du Minsep, comme une certaine opinion a vainement tenté de le subodorer.

Aujourd’hui encore, la balle se trouve du côté de Magil afin ces travaux soient livrés à temps. On ne le rappellera jamais assez, c’est sur la pelouse du stade de ce complexe que vont se jouer le match d’ouverture et la finale de la Can 2021.

Pour satisfaire certains intérêts inavoués, certains responsables de la Fécafoot devraient-ils entretenir des connexions incestueuses pour satisfaire leurs intérêts égoïstes et égotiques ? Qu’a fait la Fécafoot quand ses responsables ont vu évoluer nos Lions évoluer en Côte d’ivoire, dans un stade, dit-on, inauguré au mois d’octobre 2020 ? Y a-t-il match avec Olembé ?

Pourquoi vouloir à tout prix empêcher les Camerounais à toucher du doigt cette belle œuvre de Paul Biya ?

Des questions de conscience qui interpellent aujourd’hui certains responsables de la Fécafoot résolument englués, selon nos sources, dans de sombres manœuvres avec la Caf ? Cette Caf qui s’est honteusement dédite au lendemain du match- Cameroun-Malawi, après avoir salué en mondovision le bel ouvrage qui fait aujourd’hui la fierté du Cameroun et de l’Afrique émergente ?