Vous-êtes ici: AccueilSport2021 01 14Article 567092

Sports News of Thursday, 14 January 2021

Source: Le quotidien N°394

CHAN 2020 : les transporteurs préoccupés par leur sort

Alors que les conducteurs de taxis pensent stratégie pour faire de meilleures recettes, les chauffeurs de moto-taxis aux environs du stade Omnisports sont encore dans l’incertitude.

Le Championnat d’Afrique des Nations (Chan) frappe déjà à la porte. Et avec son arrivée, les agents de transports en commun se préparent. Pour les chauffeurs de taxis, communément appelés taximen, il est question d’étudier à nouveau les lignes de transport afin d’avoir de bons bénéfices.

Le pari des taximen

« Habituellement je circule entre Nkolfoulou, Omnisports et le quartier Fouda. Mais là je suis obligé de changer de ligne pour ne pas rester dans les embouteillages. C’est vrai que la zone du stade aura beaucoup de clients, mais je fuis le piège des bouchons », affirme un taximan. Un autre voit plutôt une occasion de se risquer à ne faire que des dépôts individuels. « Si on nous permet de garer devant les stades, que ce soit Olembe ou Omnisports, je ne vais pas hésiter. Mais ce que nous pouvons demander aux autorités, c’est de mettre des policiers à tous les carrefours. Comme ça, nous pourrons travailler facilement ».

Frustration des motos taxis

Pour ces transporteurs, la venue du Chan ne s’annonce pas favorable à leur travail. « Nous pensions pouvoir profiter de la compétition et avoir plus de bénéfices, mais ce matin nous avons été chassés », confie Dieudonné F. Habituellement stationné au lieu-dit Mobil Omnisports, il a dû se réfugier un peu plus loin pour échapper à ce qui ressemblait à une rafle. En effet, à ce carrefour, des agents de la police municipale de Yaoundé 5ème sont en grande discussion avec les conducteurs de motos. Plusieurs engins sont parqués dans une camionnette, dont ceux qui semblent en être les propriétaires sont furieux. La station-service Oilybia (ancien Mobil), qui était pour ces moto taxis un point de stationnement, est déserte. Conscients des enjeux du Chan, les conducteurs de moto taxis espèrent bénéficier d’un espace dédié qui leur permettra de travailler sans nuire au bon déroulement de la compétition

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter