Vous-êtes ici: AccueilSport2021 02 06Article 571702

Sports News of Saturday, 6 February 2021

Source: Cameroon Info

CHAN 2020: Hervé-Emmanuel Nkom critique la Ketcha Courtes qui a visité les Lions A’

Le militant du RDPC considère que ce sont des gens qui «ne ratent pas l’occasion de se faire voir».
Hervé-Emmanuel Nkom n’a pas beaucoup aimé le ballet des personnalités dans la tanière des Lions Indomptables avant la demi-finale du Championnat d’Afrique des Nations jouée et perdue par la sélection camerounaise devant les Lions de l’Atlas du Maroc, le 3 février 2021 à Limbe. Il a saisi le prétexte du passage de la ministre de l’Habitat et du Développement Urbain Célestine Ketcha Courtes, auteure d’un rituel de bénédiction aux joueurs installés à l’hôtel Sawa à Douala, pour critiquer cette attitude.

«J’assume mes amitiés. Ketcha Courtes n’est pas seulement ma camarade. C’est une petite sœur que j’aime beaucoup et qui m’aime beaucoup aussi, mais je pense qu’au-delà de sa propre personne, tout le reste qu’on a vu, les gens ne ratent pas l’occasion de se faire voir. Vous parlez de Célestine comme ça, elle aime le football. Vous savez que Panthère du Ndé c’est son bébé. Elle ne découvre pas le football. C’est vraiment une fille du football et le sport en général. Elle ce n’est pas le plus grave», a-déclaré le chef de pôle du Stade de la Réunification de Douala sur ABK Radio le matin du 4 février 2021.

Hervé-Emmanuel Nkom indexe particulièrement d’autres personnalités sans les nommer. Mais l’on reconnaît parmi eux, le président déchu de la Fédération camerounaise de football, Seidou Mbombo Njoya, et son bureau au cœur de la querelle qui a empêché les championnats professionnels de reprendre. «Le plus grave c’est parfois des choses invisibles où vous voyez des gens qui volent au secours de la victoire et qui n’ont aucun rôle. Regardez par exemple certains dirigeants de ce que vous appelez la FECAFOOT, si elle existe encore. Ils n’ont eu aucun rôle de venir dans un espace où ils ont empêché le championnat depuis pratiquement deux saisons», réagit-il.

Il montre aussi le côté pervers de ces comportements ou visites dans la tanière. «Tout cela peut être fait, mais c’est quand ça devient démonstratif, excessif que ça pose un problème. Parce qu’au lieu que ça booste les gars, ça distrait, ça les affaiblit. Voilà les gars qui ont mis 7 millions FCFA dans la poche. Certains n’avaient jamais vu 70 Francs CFA et vous venez en rajouter de façon démonstrative. Ça peut démobiliser», craint l’expert banquier.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter