Vous-êtes ici: AccueilSport2021 08 19Article 614371

Infos Sports of Thursday, 19 August 2021

Source: La Nouvelle Expression

CAN 2021: le Cameroun gagne le match d’échauffement

Cérémonie de tirage au sort de la CAN 2021 Cérémonie de tirage au sort de la CAN 2021

La cérémonie du tirage au sort s’est tenue avec succès, à la satisfaction des organisateurs.


« Lorsque le nouvel exécutif de la Caf a été élu, des voix se sont élevées pour me demander d’envisager un plan B pour la Can 2021 parce que le Cameroun n’est pas prêt. Je leur ai dit que le Cameroun est le plan B, parce qu’il sera prêt». Le Dr Patrice Motsepe a avoué que le projet de remplacement du Cameroun à l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021 a bien existé. Peut-être pas au niveau de l’exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) ; du moins le sommet de l’instance dirigeante de la Caf ne l’a jamais officiellement envisagé. L’homme qui témoignait ainsi sa gratitude au Cameroun à l’ouverture de la cérémonie de tirage au sort de la 33ème édition de la Can est d’autant plus conforté que « il y a eu des avancées considérables». Le patron de la Caf était d’autant plus convaincu qu’il a constaté qu’« au Cameroun, il y a une relation très étroite entre le football et les autorités ». Saluant l’implication du président Paul Biya dans ces « avancées » observées, notamment sur le plan des infrastructures. Aspect qui a motivé le retrait mué en « glissement » de l’édition 2019 initialement confiée au Cameroun.

Le temps des tergiversations est donc révolu. Le Cameroun n’a certes pas encore signé l’accord-cadre avec la Caf. Ce document qui attribue juridiquement la Can au Cameroun. Mais pour la Caf, le train est déjà en marche. Le tirage au sort a réuni le gratin du football africain. Et la cérémonie s’est déroulée comme prévue. Le match préparatoire a tenu sur les 90 minutes prévues. Tout est bien qui finit bien. Du coup, Patrice Motsepe entrevoit déjà que « l’année prochaine, nous vivrons l’une des compétitions les plus exceptionnelles ». Le Pr Narcisse Mouelle Kombi, le ministre des Sports et de l’éducation physique et président du Comité local d’organisation (Cocan), espère « que cette cérémonie augure d’une fin en apothéose». En tout cas, « le Cameroun entend faire de la Can un succès éclatant, un moment de folie, de fierté et de dignité pour le peuple camerounais».

L’acte I est réglée. Le Cameroun attend le monde du football africain du 9 janvier au 6 février 2022. Pour la 33ème édition de la Can. Exactement cinquante ans après la première Can organisée en terre camerounaise. Le pays organisateur avait terminé 3ème. Une consolation amère pour le président Ahmadou Ahidjo qui avait réglé ses comptes à ses collaborateurs dont des peine de prison pour ceux qui avaient parfois confondu les caisses de l’Etat avec les leurs.