Vous-êtes ici: AccueilSport2021 03 16Article 580123

Sports News of Tuesday, 16 March 2021

Source: 237online.com

CAF: Seidou Mbombo Njoya traité de porteur de sac de Motsepe

Son baptême du feu était attendu au lendemain de son élection à la tête de la Confédération africaine de football (CAF).

Patrice Motsepe n’oubliera pas de sitôt la rencontre houleuse qu’il a eue avec ses collaborateurs. Si on lui a déroulé un tapis rouge qui lui a permis de diriger d’une main de maître sa première conférence de presse en compagnie de ses deux premiers vice-présidents et de son conseiller spécial, tel n’était pas le cas en réunion de Comex, qui était aussi une prise de contact avec ses collaborateurs.

Tout est parti du bureau que l’actuel homme fort du système a mis en place. Les trois premiers postes de la vice-présidence n’ont pas posé de problème pour les autres. Mais c’est la nomination du Camerounais Seidou Mbombo Njoya au poste de 4ème vice-président qui a été difficile à avaler.
Cette décision a surpris plus d’un et a fait bondir pierre Alain Mounguengui de sa chaise. Le président de la Fédération gabonaise de Football n’a pas hésité à pointer du doigt Motsepe en dénonçant ce qu’il appelle «un manque de respect» à la famille du football.

Car, pour Mounguengui, il est «inadmissible» que le Camerounais occupe ce poste, puisque, non seulement il est novice dans le système, mais il n’aurait pas les compétences requises pour être à ce niveau. Le gabonais ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Il a même taxé Seidou de «porteur de valises», qui a passé son temps à suivre Motsepe partout pendant sa campagne.

L’ancien arbitre international a même décliné son curriculum vitae pour faire comprendre au richissime homme d’affaires Sud africain que la CaF ne manque pas de ressources humaines. Ces déclarations ont refroidi la salle. Le gabonais sera suivi dans son réquisitoire par le Burkinabé Sita Sangare qui, à son tour, a mis de l’huile sur le feu.

Embarrassé, patrice Motsepe, qui ne pouvait pas revenir sur sa décision, s’est évertué à calmer les ardeurs de ses contempteurs. il a ainsi lui-même posé des questions à Seidou Njoya pour qu’il dise exactement ce qu’étaient son parcours et son profil.

D’ailleurs, cette question a été jugée «ridicule» par l’assistance. Malgré tout, le Camerounais a répondu qu’il a eu à diriger un club de football dansson pays, qu’il était pendant une longue période membre du protocole d’issa Hayatou alors président de la CaF, avant d’occuper la fonction de président de la Fédération camerounaise de football (FecaFoot) depuis décembre 2018. au sortir de la réunion, certains dirigeants du Comex n’ont pas caché leur pessimisme et ont indiqué que l’ère Motsepe a mal démarré.


Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter