Vous-êtes ici: AccueilSport2021 07 04Article 606115

BBC Afrique of Sunday, 4 July 2021

Source: www.bbc.com

Bill Cosby : l'ascension, la chute et la libération du "papa de l'Amérique"

Bill Cosby Bill Cosby

Bill Cosby était autrefois connu par des millions de personnes comme le "papa de l'Amérique", mais la réputation de l'humoriste s'est effondrée lorsqu'il a été condamné à des peines de trois à dix ans de prison après avoir été reconnu coupable d'agression sexuelle.

Ce jugement a maintenant été annulé et l'homme de 83 ans est sorti de prison après avoir purgé deux ans de sa peine.

Son rôle du Dr Cliff Huxtable, bienveillant et portant des pull-overs, dans la sitcom à succès des années 1980 The Cosby Show, a fait de lui un trésor national aux États-Unis.

Mais plus d'une douzaine de femmes ont accusé M. Cosby de mauvaise conduite, et une des affaires a été portée devant les tribunaux.

  • Hollywood est-il prêt à cesser de stéréotyper l'Afrique ? Bien qu'un jury n'ait pas réussi à rendre un verdict en juin 2017, un nouveau procès a abouti à une condamnation moins d'un an plus tard.

    Mais en juin 2021, la plus haute juridiction de Pennsylvanie a jugé qu'il n'avait pas eu droit à un procès équitable, annulant ainsi le verdict rendu.

    Comment cet homme, connu depuis si longtemps en Amérique, a-t-il pu connaître une telle ascension et une telle chute ?

    Comment a débuté sa carrière ?

    Né en 1937 dans un complexe de logements sociaux de Philadelphie, le jeune William Henry Cosby Jr cire des chaussures et travaille dans un supermarché local pour aider sa famille à joindre les deux bouts.

    Son enfance a été marquée par une tragédie lorsque l'un de ses quatre frères est mort et que lui, l'aîné, est devenu une figure paternelle.

    Les récits de ses années d'école dépeignent un farceur et un conteur qui aimait divertir ses camarades de classe. Après l'école, il s'engage dans la marine américaine, puis va à l'université et travaille à temps partiel comme barman.

    En remplaçant un comédien dans un club, il pose les jalons de sa future célébrité.

    Ses débuts dans l'émission Tonight Show de NBC en 1963 lui valent un contrat avec Warner Brothers et la sortie d'une série d'albums comiques primés.

    Sur l'un d'entre eux, To Russell, My Brother, Whom I Slept With (1968), il établit les thèmes qui définiront son œuvre - le père en tant que figure d'autorité aimante, les frères et sœurs qui peuvent comploter ensemble une minute, puis hurler au meurtre la minute suivante, et une confiance dans les liens familiaux.

    La pochette de l'album indique : "Pendant son spectacle, Cosby n'a jamais raconté de blagues. Il n'a pas chanté, dansé ou fait des tours. Tout ce qu'il a fait, c'est parler" - mais l'artiste a eu unpublic de 10 000 personnes dans la paume de sa main tout au long du spectacle.

    Au moment de la sortie de l'album, M. Cosby était déjà une star de la télévision.

    Quelles frontières Cosby a-t-il brisé en tant qu'acteur noir ?

    En 1965, il devient le premier acteur noir à jouer dans une série dramatique, lorsqu'il est engagé dans la série d'espionnage I Spy.

    Il joue le rôle d'Alexander Scott, un agent secret qui se fait passer pour un professeur de tennis, aux côtés de Robert Culp, qui incarne son collègue Kelly Robinson.

    La série est diffusée à une époque où les relations interraciales sont très perturbées aux États-Unis et est interdite par certaines chaînes de télévision dans les États du Sud. Mais Cosby remporta trois Emmys consécutifs du meilleur acteur pour son rôle - un record qui tient toujours.

    Malgré sa notoriété à la télévision, M. Cosby a pris la décision délibérée de ne pas aborder directement les relations raciales dans son spectacle - préférant un défi plus subtil au statu quo.

    "Un Blanc écoute mon spectacle, il rit, et il pense : "Ouais, c'est comme ça que je le vois aussi", dit-il un jour.

    "OK. Il est blanc. Je suis noir. Et nous voyons tous les deux les choses de la même façon. Cela doit vouloir dire que nous sommes semblables. N'est-ce pas ? "Alors je me dis que de cette façon, je fais autant pour les bonnes relations raciales que mon voisin."

    Le Cosby Show, lancé par NBC en 1984 et diffusé pendant huit saisons, est son plus grand succès et le consacre comme une vedette.

    Basé sur ses routines de stand-up, le portrait de M. Cosby d'un médecin éduqué et aisé - Heathcliff "Cliff" Huxtable - et les difficultés à élever cinq jeunes enfants établit des parallèles avec sa propre vie.

    Sa femme à la télévision, Claire, est vaguement inspirée de sa propre femme Camille, qu'il a épousée en 1964.

    La sitcom était regardée par environ 30 millions de téléspectateurs chaque semaine.

    En 1989, la star gagne 4 millions de dollars (2,5 millions de livres) par mois rien qu'avec les droits de syndication.

    Lorsque la série est annulée en 1992, M. Cosby se lance dans un certain nombre de projets, notamment des rôles au cinéma, mais il ne parviendra jamais à égaler le succès de son personnage vedette.

    En 2013, il reçoit des critiques élogieuses pour son premier spectacle de stand-up télévisé depuis 30 ans, ce qui l'amène à faire une tournée nationale.

    Mais son come-back tourne court lorsque plusieurs femmes font part d'allégations d'agression sexuelle remontant à près de 30 ans.

    Quelles étaient ces allégations ?

    Les accusations font surface pour la première fois en 2005, lorsqu'Andrea Constand, membre du personnel de l'ancienne université de Cosby, déclare avoir été droguée et molestée par la star à son domicile un an auparavant.

    La justice refuse d'engager des poursuites, invoquant le manque de preuves, mais Mme Constand se porte partie civile contre le comédien.

    Treize femmes, dont douze demeurant anonymes, acceptent de témoigner, chacune faisant un récit similaire d'agression sexuelle.

    M. Cosby nie les accusations, que son avocat qualifie de "grotesques", et l'affaire est réglée à l'amiable en 2006 pour une somme non divulguée.

    Au cours des années suivantes, certains des autres témoins de Mme Constand se livrent à des récits dans les médias.

    Mais les accusations ne font pas l'objet d'une large couverture jusqu'à ce que le retour prévu de M. Cosby à la télévision le propulse à nouveau sous les feux de la rampe.

    Plus de 50 femmes accuseront la star d'agression sexuelle ou de viol, mais en raison des délais impartis, une seule d'entre elles - Andrea Constand - portera l'affaire devant un tribunal.

    Les avocats de M. Cosby ne cessent de nier les accusations, demandant pourquoi les femmes n'ont pas porté plainte au moment où elles disent avoir été agressées.

    En 2014, M. Cosby a déclaré qu'il n'a jamais abordé les allégations en public car "un homme n'a pas à répondre à des insinuations".

    Mais peu après, des documents judiciaires inédits datant de 2005 font surface et montrent qu'il a admis avoir été en possession de sédatifs qu'il donnait à des jeunes femmes avec lesquelles il voulait avoir des relations sexuelles.

    Les sédatifs, appelés Quaaludes, rendent les gens incapables de bouger.

    Les accusations sapent ses espoirs de retour dans le monde du spectacle.

    La chaîne câblée TV Land annule les rediffusions du Cosby Show, certains de ses spectacles de stand-up sont annulés et des manifestants assistent à ceux qu'il donne encore.

    Sa statue est retirée du parc MGM Hollywood Studios en Floride, et plusieurs universités retirent les diplômes honorifiques qu'elles lui avaient décernés.

    Ses portraits sont décrochés des murs de son alma mater, l'université Temple de Philadelphie, et il démissionne du conseil d'administration.

    Que s'est-il passé lorsque l'affaire est passée devant le tribunal?

    Au début, il semble peu probable qu'une action pénale soit engagée contre M. Cosby, en partie parce que la plupart des États américains ont des délais de prescription pour les cas de viol et d'agression sexuelle.

    Cependant, une affaire parvient devant un tribunal - celle d'Andrea Constand.

    L'affaire est perçue comme l'un des plus gros procès de célébrités américaines depuis le procès pour meurtre de l'ancien joueur de football américain OJ Simpson en 1995.

    En juin 2017, Mme Constand raconte son histoire au tribunal pour la première fois, alors qu'elle n'avait pas le droit de le faire en raison de l'accord de 2006.

    Elle affirme que M. Cosby lui a donné des pilules qu'il prétendait être à base de plantes et qui, selon lui, allaient "calmer le jeu", mais qui l'ont laissée pratiquement paralysée.

    "Dans ma tête, j'essayais de faire bouger mes mains ou mes jambes, mais j'étais figée", raconte-t-elle. Environ 20 minutes plus tard, dit-elle, il a posé sa main sur ses parties génitales.

    "Je n'étais pas en mesure de lutter de quelque manière que ce soit",indique-t-elle à la cour. "Je voulais que ça s'arrête."

    M. Cosby continue de nier les allégations.

    Il ne témoigne pas devant le tribunal mais fait appel à un témoin.

    Au final, alors que M. Cosby risque de passer le reste de sa vie en prison s'il est reconnu coupable, le jury se trouve dans une impasse, et un vice de procédure est déclaré en juin 2017.

    En quoi le nouveau procès a-t-il été différent ?

    Le nouveau procès, qui s'ouvre le 9 avril 2018, se déroule dans une atmosphère différente.

    Un flot d'accusations d'inconduite sexuelle contre des hommes puissants de l'industrie du divertissement, tels que Harvey Weinstein et Kevin Spacey, a déclenché le mouvement #MeToo.

    Le procès en Pennsylvanie devient l'une des premières affaires de célébrités de l'ère #MeToo. La décision du juge d'autoriser cinq femmes supplémentaires à témoigner contre lui est considéré comme un tournant décisif.

    Cette fois, le jury met deux jours à déclarer l'humoriste coupable des trois chefs d'accusation d'agression sexuelle.

    Quelques mois plus tard, il sera condamné à une peine totale de trois à dix ans de prison.

    Pourquoi sa condamnation a-t-elle été annulée ?

    Après avoir purgé deux ans de prison, la plus haute juridiction de Pennsylvanie annule en juin sa condamnation pour agression sexuelle.

    Quelques heures plus tard, M. Cosby est conduit hors de la prison.

    La cour estime que M. Cosby n'a pas bénéficié d'une procédure régulière et qu'il n'aurait pas dû être jugé car il avait conclu un accord avec le procureur précédent en 2005 selon lequel il ne serait pas inculpé.

    "Il doit être libéré, et toute poursuite future sur ces accusations particulières doit être interdite", écrit la Cour dans un jugement de 79 pages.

    Mais malgré cette issue, certains analystes juridiques estiment que M. Cosby ne pourra pas reprendre la vie qu'il a connue auparavant.

    Sa réputation en sera "à jamais ternie", déclare l'avocat de la défense Rikki Klieman, de CBS News.

    "Il ne redevient pas le papa de l'Amérique, tout ce qu'il a perdu en termes de privilèges dans sa vie - sa réputation, ses contrats à la télévision, ses engagements dans les boîtes de nuit, son rôle de porte-parole - tout cela a disparu.".