Vous-êtes ici: AccueilSport2021 04 29Article 594337

BBC Afrique of Thursday, 29 April 2021

Source: bbc.com

Biden : 4 clés pour comprendre ses propositions transformatrices

Le président américain Joe Biden a connu sa première grande soirée devant le Congrès.

Juste avant de terminer ses 100 premiers jours à la Maison Blanche, le président s'est adressé pour la première fois à un groupe de législateurs démocrates et républicains pour résumer ses premiers mois de mandat et présenter ses plans ambitieux pour "ramener l'Amérique".

"Le Congrès doit agir maintenant", a affirmé plus d'une fois M. Biden dans une salle plus vide que d'habitude en raison des restrictions dues à la pandémie de coronavirus.

Pour la première fois dans l'histoire, deux femmes étaient assises derrière le président lorsqu'il s'est adressé au Congrès : la vice-présidente Kamala Harris et la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi.

A ne pas manquer sur BBC Afrique :

  • Pourquoi pleurer peut vous aider à réussir dans les affaires
  • La cuisinière qui ne mangera plus jamais
  • Tout savoir sur le variant du Covid en Inde
  • Pourquoi la pollution sonore est mauvaise pour votre cœur?
Le président a commencé son discours en célébrant le succès du plan de vaccination aux États-Unis, ouvrant la voie à un retour à un semblant de normalité dans les mois à venir.

Il a ensuite passé en revue certaines de ses réalisations au cours de ses premiers mois en tant que président, notamment la création de nouveaux emplois et la consolidation de la croissance économique.

Il a ensuite présenté au Congrès ce que les médias américains ont décrit comme "l'un des programmes les plus progressistes d'un président américain depuis plus d'un demi-siècle", avec lequel il entend "transformer" le rôle du gouvernement fédéral.

>Dans le traditionnel contre-discours du parti d'opposition, le sénateur républicain Tim Scott a qualifié les propositions de "liste de souhaits libéraux pour de grosses dépenses gouvernementales".

Scott, possible prétendant à la Maison Blanche en 2024 et seul sénateur républicain noir, a estimé que ces mesures "réduiraient les salaires du travailleur américain moyen" et a nié que les États-Unis soient une société raciste, comme l'a affirmé Biden lors de son discours, dans lequel il a appelé à combattre le racisme systémique et dénoncé le suprémacisme blanc.

Dans BBC Mundo, nous détaillons certaines des propositions les plus ambitieuses que Biden a exposées :

1- Un "plan familial" de plusieurs millions de dollars

M. Biden a profité de son discours pour présenter aux membres du Congrès le "plan pour les familles américaines", une proposition législative d'un coût d'environ 1 800 milliards de dollars (973 billions 450 milliards 740 millions FCFA) qui comprend les éléments suivants :

  • Aider les familles à payer les services de garde d'enfants (y compris l'école maternelle gratuite pour les personnes à faible revenu).
  • Rendre les collèges communautaires gratuits pendant leurs deux premières années d'existence.
  • Améliorer le système de bourses d'études pour les étudiants à faible revenu.
  • Fournir un congé familial et médical payé
Il prolongerait également jusqu'en 2025 un crédit d'impôt pour enfants qui a été prolongé pendant la pandémie et que les démocrates souhaiteraient conserver comme programme gouvernemental permanent.

Le président a déclaré que le crédit d'impôt "aiderait plus de 65 millions d'enfants et contribuerait à réduire de moitié la pauvreté des enfants cette année".

2- Un nouveau programme pour stimuler l'emploi

Le président a également profité de l'occasion pour présenter aux membres du Congrès son programme de travail, appelé "American Jobs Plan" (Plan américain pour l'emploi), qui propose non seulement d'augmenter la production industrielle aux États-Unis, mais de le faire de manière durable.

Selon le président, son projet permettra aux ingénieurs et aux ouvriers du bâtiment de réaliser des travaux "plus efficaces" du point de vue énergétique.

"Des électriciens qui installent 500 000 bornes de recharge le long de nos autoroutes. Les agriculteurs qui plantent des cultures de couverture, afin de réduire le dioxyde de carbone dans l'air et d'être payés pour le faire", a expliqué M. Biden.

  • Quelles seront les premières actions de Joe Biden
Ce programme, pour lequel il a également demandé une augmentation du salaire minimum à 15 dollars (8 115 FCFA), prévoit également que les Américains achètent localement et que les entreprises locales qui produisent des biens le fassent aux États-Unis.

"Il n'y a aucune raison pour que les pales des éoliennes ne puissent pas être construites à Pittsburgh plutôt qu'à Pékin", a-t-il affirmé.

Le président a assuré que le projet - qui comprend un énorme investissement dans les infrastructures - "créera des millions d'emplois bien rémunérés, des emplois grâce auxquels les Américains pourront prendre soin de leurs familles".

Le plan d'infrastructure de M. Biden, qui espère également contribuer à générer davantage d'impôts, vise à améliorer les aéroports et les routes pour investir dans les écoles, la qualité de l'eau ou l'accès à Internet.

Pour financer ce plan et celui pour les familles, Biden vise, entre autres, à augmenter le taux d'imposition des sociétés (que les républicains ont réduit ces dernières années) et à obliger les personnes gagnant plus de 400 000 dollars (216 402 190 FCFA) par an et les multinationales à payer beaucoup plus d'impôts.

3-Un autre regard sur la migration

M. Biden a également présenté au Congrès sa vision de la gestion de l'immigration, défendant sa proposition d'investir dans les pays d'Amérique centrale afin que les gens ne ressentent pas le besoin d'émigrer.

Il a souligné le travail du vice-président Harris, qu'il a nommé pour dialoguer avec les gouvernements du Honduras, du Guatemala et du Salvador.

  • Biden se met au travail pour défaire les politiques de Trump
Il a également exhorté le Congrès à prendre des mesures pour résoudre définitivement le statut d'immigration de ceux que l'on appelle les "dreamers", des jeunes qui ont émigré enfants aux États-Unis.

Il a également demandé aux membres du Congrès d'adopter une législation permettant aux travailleurs agricoles d'obtenir un statut légal, comme ceux qui se trouvent dans le pays en vertu d'un statut de protection temporaire.

4-Un regard critique sur la Chine

Le premier discours de M. Biden devant le Congrès a également donné des indices sur ses projets en matière de politique étrangère, dont celui de tenir tête à la Chine, tant sur le plan économique que militaire.

Le président a préconisé le maintien d'une forte présence militaire américaine dans le Pacifique et la stimulation du développement technologique et du commerce après avoir décrit la Chine comme un "défi stratégique majeur".

"La Chine et d'autres pays se rapprochent rapidement de nous. Nous devons développer et maîtriser les produits et les technologies de l'avenir", a signalé M. Biden, interpellant directement le président chinois Xi Jinping.

  • Les Chinois "intensifient leurs tentatives pour influencer" l'équipe de Biden
"(La Chine) est déterminée à devenir la nation la plus importante du monde. Lui (Xi) et d'autres, des autocrates, pensent que la démocratie ne peut pas rivaliser avec les autocraties au XXIe siècle", a-t-il souligné.

Il a également déclaré que son pays allait "résister aux pratiques commerciales déloyales" et prendre des mesures pour empêcher "le vol de la technologie et de la propriété intellectuelle américaines", une accusation fréquente des gouvernements américains envers Pékin.


Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter