Vous-êtes ici: AccueilSport2021 05 25Article 598627

BBC Afrique of Tuesday, 25 May 2021

Source: BBC

Bah Ndaw et Moctar Ouane à Kati : ce que l'on sait de la situation au Mali

Au Mali, quelques heures après la formation du nouveau gouvernement, le président de la transition Bah Ndaw et son Premier ministre Moctar Ouane ont été conduits à Kati par des militaires.

Tous les accès menant à cette ville-garnison, fief de l'ex junte, sont fermés à la circulation, affirme un journaliste habitant de Kati.

Selon plusieurs sources, un groupe de militaires a d'abord conduit le Premier ministre au domicile du président de la transition. Moctar Ouane a informé un proche de la présence des militaires devant son domicile et de leur volonté de l'amener à Kati.

Ces évènements seraient dus à la composition du nouveau gouvernement dont la liste a été publiée, ce lundi.

En effet, deux ténors de l'ex-junte qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keita en août 2020 ont été démis de leur fonctions ministérielles. Il s'agit du colonel Sadio Gassama, ancien ministre de Défense et du colonel Modibo Koné, ancien ministre de la Sécurité et de la Protection civile.

S'agit-il d'un coup d'Etat ?

Pour le moment, on ne sait pas si les deux dirigeants du Mali ont été arrêtés dans le cadre d'un putsch ou s'ils sont emmenés à Kati pour des discussions.

Une source militaire indique à BBC Afrique que c'est pour convaincre le président et son Premier ministre à réintégrer les militaires renvoyés du gouvernement qu'ils ont été amenés à Kati.

Pour l'instant, la situation reste floue en attendant les prochaines heures. Dans la capitale malienne, la situation est calme et les points névralgiques comme l'aéroport reste ouvert.

Qui sont Sadio Camara et Modibo Koné ?

Le ministre de la Défense sortant, le Colonel Camara est un ancien directeur de l'académie militaire de Kati. Il était parmi le groupe d'officiers ayant arrêté le président IBK en 2018.

Le site web Mali Tribune rapporte qu'il est né en 1979 à Kati, dans la région de Koulikoro, au sud du Mali.

Diplômé de l'académie militaire de Koulikoro (EMIA) avec mention très bien, il a ensuite été déployé dans le nord du Mali où il a servi sous les ordres du général El Hadj Gamou jusqu'en 2012.

Le Colonel Camara est ensuite devenu le directeur de l'académie militaire de Kati, un poste qu'il a occupé jusqu'en janvier 2020, date à laquelle il est parti en Russie pour suivre une formation militaire.

Son frère d'armes Modibo Koné occupait jusqu'au remaniement de ce lundi la fonction de ministre de la Sécurité publique et de la protection civile. Il a été remplacé par le général Mamadou Lamine Ballo.

Pourquoi le camp de Kati est important ?

De 1968 à nos jours, le Mali a connu quatre coups d'Etat qui ont changé le cours de son histoire politique. Ils ont presque tous été préparés et exécutés à partir de la caserne de Kati, à 15 kilomètres de Bamako, la capitale.

Cette ville-garnison qui abrite le plus grand camp militaire du pays est d'une importance capitale dans la vie politique malienne. Kati est aussi la ville du prytanée militaire où plusieurs générations de militaires ont été formées et des liens solides tissés depuis plusieurs décennies.