Vous-êtes ici: AccueilSport2021 01 08Article 565823

Sports News of Friday, 8 January 2021

Source: Actu Cameroun

Alerte: les séparatistes font planer le doute d'un nouveau drame de Cabinda sur le Chan

Dans son message de fin d’année 2020, publié le 31 décembre 2020, le Président par intérim de la république imaginaire de l’ambazonie Dr. Samuel IKOME SAKO a été catégorique : » Le Chan est interdit sur tout le territoire national de l’ambazonie « . Mais au-delà du bluff que constitue cette annonce, il convient tout de même d’y prendre garde.

Le Championnat d’Afrique des nations (Chan 2021) s’ouvre au Cameroun le 16 janvier 2021. Quatre stades ont été retenus pour abriter les différentes compétitions. Il s’agit du stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé (40 000 places) pour la poule A, le complexe de Ja-porna (50 000 places) pour la poule b, le stade omnisport ‘de la réunification de Bependa (40 000 places) à Douala pour la poule C, et le stade omnisport de Limbé (20 000 places) pour la poule D.

Les prix des billets d’entrée au stade varient de 1000 Fcfa à 50 000 fcfa. Ces prix ont été arrêtés de commun accord par la Caf et le Comité local d’organisation du 6ème championnat d’Afrique des nations (Cochan). Cette compétition prendra fin le 07 février 2021. Comme l’occasion fait le larron, les milices séparatistes font feu de tout bois pour monter à nouveau sur la sellette en se faisant voir et entendre.

Le Dr Samuel IKOME SAKO, ci- devant président par intérim de la république fédérale de l’ambazonie a dans son message de fin d’année 2020, interdit formellement la tenue du Chan sur leur prétendu territoire. La ville de Limbe qui abritera les matchs de la poule D constitue la cible de ces troupes séparatistes. Samuel SAKO indique que des lettres officielles ont été envoyées à tous les pays participants, les informant que: "le Chan a été interdit sur tout le territoire national de l’Ambazonie" .

Il poursuit qu’il leur a fait savoir que » l’ambazonie est en guerre et n’est ouverte à aucune activité sportive de plein air jusqu’à nouvel ordre « , Samuel SAKO est formel : » Concernant le Cameroun français, l’organisation prévue de leur compétition Caf – Chan 2021 dans certaines parties de notre nation l’ambazonie, du 16 janvier au 7 février 2021, Cela ne doit pas arriver sur notre territoire II!

Nous avons déclaré tous les joueurs, officiels des matchs et entraineurs persona non grata en ambazonie. (…) Nous voulons avertir toutes les structures retenues -hôtels et/ou particuliers, les personnalités publiques et facilitateurs qui pourraient envisager de participer à cette compétition à n’importe quel niveau à s’abstenir « . Il s’agit de menaces qui ne sont pas les premières du genre.

Bluff !

Ces menaces, outre le coté ronflant qu’elles peuvent avoir, n’en constituent qu’un bluff. Il nous souvient que l’ascension du mont Cameroun s’est tenue à Buéa en février 2020 sans anicroches. Les Forces de maintien de l’ordre camerounaises en nombre suffisamment dissuasif sur le terrain, avaient réussi à sécuriser aussi bien l’itinéraire que tous les athlètes, ceci avant, pendant et même après cette compétition.

On voit mal comment pour le Chan 2021, ces mêmes troupes aguerries à la tâche, ne réitéraient pas le même exploit de sécuriser tous les sites, itinéraires, les équipes et leurs dirigeants. Mais tou jours est-il que face à ces menaces, une vigilance particulière et permanente doit être de mise pour éviter le moindre coup d’éclat des miliciens agissant au sein de l’Ambazonian restorations forces (Art) que chapeaute Samuel SAKO.

Ces miliciens disent n’avoir pas déclaré de cessez-le-feu, et que les équipes participantes pourraient être prises entre deux feux (à savoir celui de l’armée régulière et les miliciens de l’Arf). Etant impossible de mettre un policier à coté de chaque population, les menaces de l’Arf peuvent avoir du crédit tant est qu’ils maîtrisent la zone, et pourraient comme d’habitude se fondre au sein des populations pour agir. Mais d’emblée, ces menaces ont valeur de bluff.

Lettre des Amba à la CAF


Lettre des Amba à la CAF

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter