Vous-êtes ici: AccueilSport2020 11 19Article 556945

Sports News of Thursday, 19 November 2020

Source: L'ANECDOTE N°1143

Affaire Fecafoot-Lfpc : le jeu trouble de la FIFA

La Fifa viendra éteindre le feu qu’elle a allumé par ses résolutions mitigées La Fifa viendra éteindre le feu qu’elle a allumé par ses résolutions mitigées

Après avoir adoubé la fédération camerounaise de football où l’on annonce le démarrage du championnat professionnel ce week-end, l’instance mondiale enverra une mission au Cameroun pour évaluer la situation de la Ligue réhabilitée mais dont les droits sont bafoués.

Très attendue dans le conflit qui oppose la Fécafoot à la Ligue, la médiation de la Fifa ne porte pas ses fruits. Réunis le 13 novembre dernier par visioconférence, des responsables de l’instance mondiale du football, ont examiné le litige entre ces deux entités. A l’issue des échanges auxquels prenaient part, Seidou Mbombo Njoya, Pierre Semengue et Prosper Nkou Mvondo, président de l’Ag des clubs ayant dissout la Ligue, la Fifa a redonné les pleins pouvoirs à la Fécafoot d’organiser le championnat professionnel, malgré la sentence du Tribunal arbitral du sport (Tas) favorable à la Lfpc.

Pour certains, la Fifa ne joue ..pas franc jeu. «Depuis que cette affaire a commencé, la Fifa a brillé par son impartialité telle que le suggère le courrier envoyé à la Fécafoot qui demande de répondre aux allégations d’ingérence de la part de l’Etat du Cameroun. Malgré la décision de rétrocession de l’organisation des championnats de l’Élite à la Ligue, cette instance n ’a jamais insisté pour que son association-membre respecte au pied de la lettre les termes de cette sentence», indique une source.

A la Fédération camerounaise de football, l’on annonce la reprise du championnat national Elite One pour le 22 novembre. Une décision critiquée par de nombreux observateurs qui estiment que la Fécafoot devrait encadrer la compétition lancée par la Ligue. «La Fécafoot doit veiller à la reprise du Championnat interrompu, lequel avait été initié par la Lfpc en facilitant l’action de la Ligue, et en mettant à sa disposition les éléments adjuvants à une tenue correcte de la compétition.

Si la Fifa rappelle que ses membres doivent exercer leur droit et leur devoir d’organiser les compétitions, elle omet paradoxalement de rappeler qu’au terme de ses propres exigences réglementaires, les fédérations qui lui sont membres, doivent organiser les championnats professionnels par le truchement d’organes spécialisés, lesquels bénéficient d’un statut juridique», explique Bernard Bassong, juriste, spécialiste des questions de droit du Sport.

Pour sa part, le général qui a saisi le Tas pour solliciter l’annulation de la décision du Comité exécutif de la Fécafoot de retirer à la ligue ses prérogatives, entend poursuivre dès ce samedi, le championnat lancé le 1er novembre dernier pour permettre aux joueurs locaux de mieux préparer le Chan. La Fifa, dont une mission arrive au Cameroun dans les prochaines semaines, viendra éteindre le feu qu’elle a allumé par ses résolutions mitigées.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter