Vous-êtes ici: AccueilSport2021 02 05Article 571597

xxxxxxxxxxx of Friday, 5 February 2021

Source: cameroon-info.net

Affaire FECAFOOT-LFPC: guerre entre Georges Alain Boyomo et Abdouraman Hamadou

Le président de l’Etoile filante de Garoua a porté l’estocade, accusant ce quotidien privé de faire du «charlatanisme». La réplique du responsable éditorial ne s’est pas faite attendre.

Le quotidien «Mutations» de ce vendredi 5 février 2021 a titré à sa Une: «Ligue 1 et 2: la passe de Paul biya à la FECAFOOT», en référence au dénouement vu par la présidence dans le conflit qui oppose la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) à la Ligue de Football Professionnel du Cameroun (LFPC). Sauf que cette formulation du journal de Georges Alain Boyomo, dans l’originalité qui le caractérise, ne fait pas l’unanimité dans les milieux du football.

Le président de l’Etoile Filante de Garoua (Nord), Abdouraman Hamadou Babba, ne s’en est pas accommodé et a réagi à cette Une sur sa page Facebook ce vendredi 5 février 2021 avec des mots pas très flatteurs.

«Je suis vraiment peiné de voir ce qu’est devenu MUTATIONS, jadis journal de référence qui aujourd’hui, au lieu de faire du journalisme, fait du charlatanisme. It pity !», s’est-il offusqué. Cette sortie jugée un peu excessive par le Directeur de publication, Georges Alain Boyomo, l’a poussé à sortir de ses gongs, et depuis, les deux personnalités s’affrontent par réseau social interposé.

«Le Cameroun fabrique vraiment des héros-sabitous (sic) qui sont finalement des zéros. Voilà un monsieur qui ne peut même pas écrire une brève qui s'improvise enseignant de journalisme. Quand on lui donne deux pages d'interview dans Mutations, Mutations c'est le meilleur journal du monde. Il réclame même la grande Une au reporter ou rien. C'est moi qui rappelle que même ma hiérarchie ne m'a jamais imposé un sujet à la Une. Quand Mutations exploite un document qui ne met pas du beurre sur ses épinards, il déverse sa bile d'intolérance. Pitoyable !!!», a rétorqué le DP de «Mutations».

Et Abdouraman Hamadou de revenir à la charge: «Faut-il vraiment être enseignant de journalisme pour identifier des charlatans ? Cher Monsieur le DP, vous ne savez apparemment pas qu’il y’a moins que zéro... Je n’ai jamais été demandeur ni d’une interview ni de la grande “Une” chez vous. Je vous prie de bien vouloir vous renseigner auprès de votre reporter. Même comme vous vous êtes parfois permis, comme des tueurs à gages, de porter en grande “Une” le “zero” que je n’ai jamais été et que je serai jamais».

Il importe de préciser au sujet de la Une querellée, que nos confrères ont exploité une lettre du Secrétaire général des services du Premier ministre, Séraphin Magloire Fouda, envoyée le 11 janvier 2021 au ministre des Sports et de l’Education Physique, Narcisse Mouelle Kombi, dans laquelle l’expéditeur indique que le Chef de l’Etat Paul Biya a ordonné la mise à disposition des financements au bénéfice de la FECAFOOT pour l’organisation «sans délais» des championnats de Ligue 1 et 2.

Une mesure qui désavoue vraisemblablement le président de la LFPC, Pierre Semengue, pour qui Abdouraman Hamadou n’a jamais caché sa sympathie.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter