Vous-êtes ici: AccueilSport2020 11 19Article 556837

Sports News of Thursday, 19 November 2020

Source: lionindomptable.net

Affaire FECAFOOT - LFPC: Abdouraman Hamadou rejoint le Gal Semengue

Le président de la commission ad hoc chargé de l’organisation et du suivi des championnats professionnels analyse la dernière correspondance de la FIFA au sujet du conflit qui oppose la Fecafoot à la LFPC.

Quels commentaires faites-vous de la lettre de la FiFA qui demande à la Fecafoot de reprendre le championnat ?

C’est évident que la FIFA fasse allusion au championnat qui a été lancé par la LFPC le 1er novembre. La Fécafoot n’a pas lancé de championnat. On ne peut donc pas reprendre ce qui n’a pas été lancé. Quand la FIFA parle de reprise, cela signifie que ce qui a été fait est considéré comme valable. Maintenant, lorsque la FIFA dit à la Fécafoot de faire organiser le championnat sous l’égide de la Fédération, c’est dans l’ordre normal des choses. Le football est pratiqué sous l’égide la Fécafoot. Toutes les compétitions d’ailleurs. Sous l’égide veut dire sous le parrainage. Cela ne veut pas dire organiser, mais plutôt superviser.

Que va faire la LFPC maintenant ?

La LFPC prendra ses responsabilités pour la reprise du championnat, à la date du samedi 21 novembre tel qu’annoncé dans un communiqué. Le président de la LFPC a déjà pris les dispositions nécessaires pour demander au président de la Fécafoot de désigner les arbitres, de mettre à la disposition des clubs les licences. Pour la LFPC, le français de la FIFA est assez clair. Organiser une cérémonie sous l’égide du ministre des Sports et de l’éducation physique, ne veut pas dire que c’est le Minsep qui organise. Cela veut dire qu’il parraine, contrôle, et non qu’il organise. Sur ce plan là, personne ne prendra la Fécafoot au sérieux quand elle essaye de galvauder, de travestir le contenu de la lettre de la FIFA.

On constate que pour la FIFA qui a invité la LFPC à une réunion par visioconférence. C’est une preuve que la LFPC n’est pas dissoute. N’est-ce pas ?

Il est clair que la FiFA ne considère pas la dissolution de la LFPC. Sinon, elle ne parlerait pas de la LFPC comme une structure viable, existante. La FIFA considère que le match d’ouverture qui s’est déroulé le 1er novembre 2020 au Stade omnisport Ahmadou Ahidjo, organisé par la Ligue de football professionnel est valable. Malgré les critiques de la fédération sur les arbitres internationaux qui ont officié ce match et les reproches d’absences de licences. La FIFA considère que ce qui a été fait le 1er novembre est valable. Que c’est possible de jouer avec des arbitres internationaux et de jouer avec les bordereaux. Parce que dans le football professionnel ce ne sont pas les licences qui priment.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter