Vous-êtes ici: AccueilSport2021 04 19Article 590770

BBC Afrique of Monday, 19 April 2021

Source: www.bbc.com

5 règles pour choisir des aliments qui améliorent votre santé et celle de la planète

D'un point de vue nutritionnel, un régime équilibré, tel que le régime atlantique ou méditerranéen, présente de multiples avantages pour notre santé, car il permet d'atténuer et de réduire l'impact négatif de diverses maladies.

Le bénéfice personnel peut également s'étendre au bien collectif et contribuer au soin de la planète lorsque nous consommons des produits respectueux de l'environnement, car il faut tenir compte du fait que la production et la consommation d'aliments ont un grand impact sur l'environnement.

Pour élucider la quantification de cet impact, il existe deux indicateurs que nous pouvons utiliser : l'empreinte carbone et l'empreinte eau.

Empreinte carbone et empreinte eau

L'empreinte carbone est une mesure des émissions de gaz à effet de serre (GES) et se définit comme la quantité d'équivalent dioxyde de carbone qu'un produit génère sur une période donnée tout au long de son cycle de vie (extraction, production, emballage, transport, consommation et gestion des déchets).

Avec les secteurs de l'énergie et des transports, le secteur alimentaire est l'une des activités anthropiques les plus émettrices de GES.

Actuellement, l'accord de Paris vise à limiter toutes ces émissions, de sorte que chaque pays s'engage à les réduire effectivement.

En revanche, l'empreinte hydrique quantifie le volume total d'eau douce utilisé tout au long de la chaîne de valeur pour produire les biens que nous consommons habituellement.

L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a établi que 70 % de l'empreinte hydrique mondiale est liée à la production alimentaire.

Les valeurs de ces deux empreintes sont très variables selon le système de production et le type d'aliment :

  • Les fruits présentent des valeurs moyennes de 350 g CO₂(eq)/kg et 900 L/kg pour l'empreinte carbone et l'empreinte eau, respectivement.
  • Les légumes secs et les légumes présentent des valeurs moyennes de 450 g CO₂(eq)/kg et 250 L/kg.
  • Dans le lait et les produits laitiers, les valeurs sont observées dans un ordre de grandeur supérieur, avec des moyennes de 1 500 g CO₂(eq)/kg et 1 000 L/kg.
  • Le poisson et la viande présentent des variations importantes selon les espèces. Par exemple, les sardines sont à 360 g CO₂(eq)/kg, la morue à 1 500 g CO₂(eq)/kg, le poulet à 3 000 g CO₂(eq)/kg et le bœuf à 9 000 g CO₂(eq)/kg.

Comment choisir les aliments les plus durables

Une fois que nous avons défini le régime alimentaire approprié à notre mode de vie, notre âge et notre état de santé, nous disposons d'une grande variété d'aliments présentant des fonctionnalités et des propriétés nutritionnelles similaires.

Il est donc temps de présenter cinq règles de base faciles à incorporer dans notre consommation quotidienne qui, de manière générale, nous permettent de garantir une minimisation de l'impact environnemental des aliments que nous consommons.

1. vérifier l'origine des aliments

Comme l'annonçait une grande chaîne de distribution alimentaire française il y a plus de 15 ans : Moins de transport, moins de CO₂ (Less transport, less CO₂).

C'est dans ce contexte qu'est née l'appellation de sensibilisation Km 0, qui consiste à identifier les aliments produits dans un rayon de 100 km autour du lieu de consommation, ce qui constitue un appel à la valorisation du produit local.

2. Analyser l'emballage

Souvent, le contenant a un impact plus important que le contenu.

Les emballages peuvent être très gourmands en matériaux (suremballage) et en énergie (consommation de combustibles fossiles pour leur fabrication).

Acheter des produits avec un emballage minimal et biodégradable est toujours un bon choix environnemental.

3. Respecter la saisonnalité des produits

Il est associé à chaque saison de l'année et à chaque région de la planète, selon les cycles naturels de production.

La coordination entre les conditions climatiques et les systèmes de production suppose une réduction remarquable de l'empreinte carbone et eau.

4. Recherchez la présence d'éco-labels

Ils peuvent certifier et garantir le respect de divers critères écologiques, ce qui peut à son tour renforcer et encourager l'intégration de telles stratégies dans le marketing.

S'il est vrai que l'application de ces quatre règles dépend de l'offre, il s'agit en définitive de l'influencer par notre demande.

5. Réduire les déchets alimentaires

Cette cinquième et dernière règle dépend exclusivement du consommateur.

Il suffit de penser à la quantité de matière et d'énergie nécessaires pour que les aliments arrivent dans nos réfrigérateurs et nos armoires, pour que malheureusement ils ne soient pas consommés et deviennent donc directement des déchets.

Une plus grande sensibilisation à cet aspect permettrait de réduire la moyenne actuelle des déchets dans nos foyers.

Une réduction de 50% des pertes alimentaires dans les ménages pourrait signifier dans des pays comme l'Espagne l'émission annuelle d'un demi-million de tonnes de CO₂(eq).

En tenant compte du fait que la valeur moyenne en 2020 sur le marché du CO₂ était de 24,75 € (16 234 FCFA)/tonne, cela signifierait des obligations d'une valeur de 12 millions d'euros ou 7 871 484 000 FCFA) et 510 Hm³ d'eau. Pratiquement la consommation annuelle d'eau de villes comme Berlin et Madrid).

  • Sept façons de réduire le gaspillage de nourriture
Dans ce lien est disponible une simple feuille de calcul pour estimer l'impact environnemental et économique produit par le gaspillage des 64 aliments les plus courants dans le panier du consommateur.

Il est temps de participer activement à l'engagement environnemental de la planète, chacun d'entre nous peut apporter son grain de sable.


*Cet article a été initialement publié dans The Conversation.

Gumersindo Feijoo Costa est professeur d'ingénierie chimique à l'université de Saint-Jacques-de-Compostelle, en Galice, en Espagne.


Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter