Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 02Article 616834

Opinions of Thursday, 2 September 2021

Auteur: Franck Foute

États-Unis: au cœur des déboires de l'ex ministre Essimi Menye

L'ex  ministre Essimi Menye L'ex ministre Essimi Menye

L'ex ministre est en conflit avec la justice camerounaise depuis 2013. Il a réussi à s'extirper du pays en 2015, mais il a été jugé par contumance en 2020, condamné pour diverses affaires de détournements de fonds publics. Depuis son exil dans le pays de l'oncle Sam, il a confié récemment qu'il "ne retournera plus jamais dans son pays natal".


Il n'a plus remis les pieds au Cameroun depuis 2015. Et pour cause : Essimi Menye est sous le coup de quatre condamnations à perpétuité pour détournement de fonds prononcées en 2020.

Visé par une procédure judiciaire du Tribunal criminel spécial ( TCS) depuis 2013, limogé du gouvernement en octobre 2015, il avait choisi de prendre la fuite dans la foulée, dans une " exfiltration " très commentée à l'époque : il avait profité des suites d'un AVC - pour lequel il sera d'abord hospitalisé à Yaoundé - pour obtenir, en décembre 2015, une autorisation de sortie du territoire, recevoir des soins à l'étranger, en l'occurrence aux États-Unis...et ne jamais revenir à portée de mandats du TCS.

Poursuivi dans plusieurs affaires liées à des indélicatesses avec la fortune publique, il a finalement été condamné par contumace en mars 2020 pour avoir versé 2,5 milliards de FCFA ( 3,8 millions d'euros) à un expert-comptable afin de masquer un scandale de 46 millions 46 milliards de FCFA observé lors de l'audit des activités de la Société générale de surveillance ( Sgs).

Le TCS l'a également reconnu coupable de la distraction d'une somme de 9,1 milliards de FCFA, ainsi que de prise illicite d'intérêts dans la vente d'un terrain d'une superficie de 200 hectares pour 27,5 au lieu de 200 millions de FCFA estimée comme valeur réelle lors de la liquidation de la Société camerounaise de tabac ( SCT).

Aux États-Unis, où il est installé depuis son départ en exil, l'ancien ministre délégué au Budget ( 2006), des Finances ( 2007 - 2011) et de l'Agriculture ( 2011 - 2015), a élu domicile dans l'État de Virginie, où il réside avec sa famille. À 71 ans, cet ex-conseiller de la Banque mondiale assure qu'il ne retournera plus jamais dans son pays natal, où la justice a émis en vain plusieurs mandats d'arrêt contre lui depuis 2017, Washington refusant de l'extrader. Malgré plusieurs tentatives, il n'a pas réussi à réintégrer le FMI, où il avait assuré les fonctions de conseiller de l'administrateur Cameroun jusqu'à sa nomination comme ministre en 2006.

Rejoignez notre newsletter!