Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 15Article 597067

Politique of Saturday, 15 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Élection à la Mairie de Bagangté : Quand le Rdpc veut défier les lois de la République

tenter un coup de force à Bagangte tenter un coup de force à Bagangte

•Ernest Ewango Budu, le Préfet du Ndé, s'apprête à montrer. officiellement qu'il est "mandataire du Rdpc" et non "Représentant du Chef de l'Etat" dans ce Département.

•Il doit impérativement organiser la session de plein droit le 19 mai prochain.

•On lui exige de faire respecter les consignes du Rdpc et de bafouer les lois de la République

Le Rassemblement Démocratique du peuple Camerounais est en train de tenter un coup de force à Bagangte en voulant imposer au mépris des lois, un candidat.
Dans la lettre ci-dessus, le patron du Parti de la Flamme dans ce département donne des instructions au préfet de respecter le choix du parti au pouvoir à l'élection du Maire de Bagangté.
En plus de lui demander d'organiser la session de plein droit le 19 mai prochain, Colbert Tchat, ancien ministre qui signe la correspondance, lui exige de faire respecter les consignes du Rdpc, ceci en boycottant les lois de la République, qui n’autorise pourtant pas le préfet de se mêler des histoires d'un parti politique. Mis d’organiser l’élection en donnant les chances égales à chaque candidat. A en croire les derniers soubresauts de l’histoire, c’est bel et bien le candidat choisi par le Rdpc qui sera élu avec la complicité d’un préfet incapable de frapper le point sur la table.

Rappel

L’on se souvient que lors de la première élection, sur les 40 conseillers municipaux que compte la mairie de Bangangte, située dans la région de l’Ouest, seuls 16 se sont présentés au conseil municipal du 3 mai. Or le conseil avait pour objectif de désigner le nouveau maire de la ville. Un boycott qui s’est encore reproduit au soir du 6 mai, obligeant le préfet à reporter de nouveau l’élection.

le précédent maire Jonas Kouamou est mort le 6 mars dernier après seulement trois années passées à la tête de la municipalité. Il avait été porté à ce poste pour la première fois en mars 2019 pour remplacer Célestine Ketcha Courtès nommée ministre de l’Habitat et du développement urbain. Aux dernières élections municipales de février 2020, Jonas Kouamou a été reconduit avant de quitter définitivement la scène un an plus tard.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter