Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 13Article 541234

General News of Sunday, 13 September 2020

Source: Actu Cameroun

'l’UDC est devenue une petite PME tribale des Bamoum'

Le premier vice-président national de cette formation politique a annoncé sa démission ce jeudi à Douala, le temps d’une conférence de presse. Pour plusieurs analystes politiques de notre landerneau, cette formation politique perd ainsi sa vocation nationale.

« Ils l’ont finalement poussé à la porte… En fin de compte la « petite PME tribale des Bamu’m » ou si vous voulez « l’épicerie politique des Ndam Njoya » a eu raison de ce digne fils Sawa… Paul Biya a vraiment tué ce pays avec le tribalisme ! », écrit Paul Gérémie Bikidik, ce 10 septembre 2020. Ce dernier est un activiste camerounais vivant en exil en Europe. Son analyse n’est pas un fait du hasard.

Pour plusieurs observateurs de notre landerneau politique, le départ de Cyrille Sam Mbaka de l’Union Démocratique du Cameroun est une grande déchirure après la mort d’Adamou Ndam Njoya. Celui-ci était l’homme qui donnait la caution nationale à ce parti régional, dont son fief historique est le département du Noun. De l’avis de plusieurs, après la mort du président fondateur, le parti a été victime d’un putsch.

Allogène

Son appartenance ethnique (Sawa) a largement joué en sa défaveur. « De son vivant, le Dr Adamou Ndam Njoya ne pourrait jamais accepter une telle dérive politique qui a consisté à violer à ciel ouvert les statuts du parti … Avant son décès, le Dr Adamou Ndam Njoya a toujours combattu le tribalisme au sein de son parti. Il a eu à sanctionner à maintes reprises certains militants de l’UDC du simple fait qu’ils qualifiaient déjà Sam Mbaka d’allogène », explique un analyste.

Après la mort du fondateur de ce parti, son épouse, le Maire de Foumban a organisé illégalement une assemblée générale, dans le but de prendre la tête du parti en lieu et place du premier vice-président qui dans les normes devrait assurer l’intérim.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter