Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 15Article 484843

General News of Wednesday, 15 January 2020

Source: Actu Cameroun

Yaoundé: les pyromanes reprennent du service


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Un incendie s’est déclaré dans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 janvier 2020 au quartier Elig-Effa à Yaoundé. D’après des sources présentes sur place, une menuiserie et un bar ont été détruits. D’énormes dégâts matériels ont été enregistrés.

Au quartier Elig-Effa à Yaoundé, les habitants ont fait face à un drame dans la nuit du 12 au 13 janvier dernier. Impuissants, ils observaient les flammes détruire une menuiserie et un bar. « L’incendie s’est déclenché a aux alentours de 20 heures. J’étais assis dans mon salon et ce sont les cris des voisins qui m’ont alerté. Lorsque je suis sortie de la maison, j’ai constaté que les flammes avaient déjà envahi la menuiserie qui se trouve devant ma porte. J’ai essayé de casser la porte arrière de la menuiserie pour sauver le matériel, malheureusement les flammes ont jailli et mont fait rebrousser chemin », raconte Pierre, un habitant du quartier Elig-Effa.

« Je suis parti d’ici samedi soir aux alentours de 19 heures et j’ai pris soin de débrancher tout le circuit électrique qui alimente les appareils. C’est un système de sécurité qui nous permet d’éviter des courts-circuits. Alors je suis surpris de recevoir un coup de fil dimanche soir qui m’informe de ce que mon atelier est en feu. N’étant pas sûr les lieux à l’instant, ce sont les récits des voisins qui m’informent que le feu est parti tantôt de ma menuiserie, tantôt du bar. Jusqu’ici, nous n’avons aucune idée du motif de l’incendie », explique Gabriel Ndongo, le propriétaire de la menuiserie ravagée par les flammes.

Des personnes mal intentionnées en profitent pour effectuer leur sale besogne
Le bilan des pertes matérielles est assez conséquent. Des scies, des groupes électrogènes et autres matériaux ont étés calcinés par les flammes. Du côté du bar, tout a brûlé, jusqu’aux murs. Ndongo Gabriel tente de faire un inventaire de ses pertes. « Si j’évalue uniquement mes pertes, je me retrouve à environ 20 millions. Sans compter que mon voisin d’en face gardait ses appareils dans ma menuiserie. Lui aussi a tout perdu dans cet incendie. Hier pendant le cafouillage qu’il y avait ici, des personnes mal intentionnées ont profité pour emporter quelques unes de mes machines. Ils ont également emporté un moteur neuf que j’ai acheté il n’y a pas longtemps », se lamente Ndongo Gabriel qui tente de faire un inventaire de ses pertes/

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter