Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 16Article 562817

General News of Wednesday, 16 December 2020

Source: Kalara N°367

Yaoundé : elle vole les enfants d’un militaire

Jérôme est presqu'au bord des larmes lorsqu'il prend la parole devant la barre du tribunal de premier degré de Yaoundé, le 25 septembre 2019 ; Militaire en service dans la ville d'Obala, il explique qu'il s'est marié à Martine en 2003. Ils ont vécu heureux et ont eu deux enfants, Yvette et Arnaud, âgés respectivement de 5 et 16 ans. Le couple a élu domicile à Yaoundé, juste après le mariage. Le 22 septembre 2018, Martine est décédé. Annie, la sœur ainée de la défunte, qui vivait à cette époque à Sangmélima, a décidé de rester avec Yvette pendant la période des vacances. Jérôme dit n'avoir opposé aucune résistance.

Quelques jours plus tard, Annie va demander que Arnaud rejoigne sa soeur pour leur tenir compagnie. Le militaire relate que sa belle-soeur avait promis de lui renvoyer les enfants une fois les vacances terminées. Pendant les trois de vacances passés aux côtés de leur tante maternelle, Jérôme déclare que Annie a eu une influence négative sur sa progéniture. Celle-ci leur aurait déclaré qu'il n'est pas leur géniteur. Ayan semé le doute dans les esprits des gamins, elle en a profité pour les garder avec elle sans son accord. C'est suite à des menaces que Jérôme a fini par convaincre Arnaud de le rejoindre à Yaoundé et Annie va rester avec Yvette. Le garçon a été inscrit dans un lycée pour poursuivre ses études secondaires. Quelques temps après, Annie a décidé de s'installer à Yaoundé. Elle va réussir à transférer le dossier scolaire de Arnaud du lycée pour un collège technique. Quelques semaines plus tard, relate Jérôme, Annie va également convaincre Arnaud de fuir le domicile familial pour la rejoindre. " C'est le 16 septembre 2019 que mon fils a quitté la maison et n'est plus jamais revenu. Elle m'a dit qu'elle voit sa soeur à travers ces enfants, raison pour laquelle elle refuse de me les rendre".


Déçu par le comportement de sa belle-sœur, Jérôme dit avoir saisi une brigade de gendarmerie pour lui faire entendre raison. Après examen de sa plainte, les enquêteurs lui ont donné raison. Ils ont ensuite expliqué à Annie que n'étant pas la mère biologique des deux enfants, elle ne saurait s'entêter à les garder avec elle. Malgré l'intervention des enquêteurs, Annie ne veut pas lâcher prise. Bien qu'ayant été notifiée et après avoir déchargé la convocation qui lui a été servie par le chef de quartier, Annie refuse de se présenter au tribunal. Après ce pref récit des faits, le juge fait savoir à Jérôme que sa requête ne peut prospérer car la loi prévoit qu'en cas de décès de l'un des parents, la garde des enfants revient d'office au parent survivant. L'affaire a été renvoyée pour la comparution de Annie.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter