Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 06 01Article 599569

Actualités Régionales of Tuesday, 1 June 2021

Source: Le Zénith n°359

Yaoundé 5: le Maire Augustin Balla pactise avec 'une menuiserie de la mort'

Le Maire Augustin Balla Le Maire Augustin Balla

Les habitants de la zone jouxtant la grande église évangélique et le marché d’Essos à Yaoundé, n’en peuvent plus de la pollution sonore exercée par une menuiserie-scierie installée en ce lieu. Leurs plaintes et cris de détresse auprès de l’édile de Yaoundé 5, restent sans objet.

Depuis quelques années en effet, une gigantesque menuiserie-scierie est installée en ces lieux en matériaux provisoires. Elle fonctionne de jour comme de nuit entraînant des désagréments au voisinage qui craignent pour leur santé. Les habitants excédés par le mépris du promoteur et les nombreuses démarches vaines auprès des services d’hygiène de la mairie, pensaient, sans doute naïvement, que l’arrivée d’Augustin Bala à la tête de l’exécutif communal mettra fin à leur calvaire.

Que nenni! Les bruits deviennent de plus en plus assourdissants et le maire indifférent à leur souci. Mme Abena, une riveraine témoigne : «J’habite ici depuis une dizaine d’années. Plusieurs n’ont pas pu supporter les nuisances sonores à tire-larigot, des multiples machines à longueur de journées. Et même parfois dans la nuit. Nous sommes restés là, malgré nous. En cas d’incerulie ici, votis pouvez imaginer le désastre. L’odeur du Vernis et la poussière de la souillure de bois, envahissent nos linges et même nos marmites. Nos enfants souffrent d’interminables bronchites. »

Le maire et le chef du quartier indexés
Samuel Tonye, quant à lui, accuse, sans ambages- le nouveau maire et son équipe: «Le promoteur de cette menuiserie de la mort se targue souvent publiquement en toute impunité d’avoir empoché le maire et le chef du quartier. Ce qui a fini par nous faire croire que l’actuel maire, (Augustin Bala, Ndlr), est de connivence avec lui, et peut-être même actionnaire majoritaire de cette grande entreprise. Sinon comment expliquer que depuis sa prise de fonction, il sillonne les coins et recoins de son arrondissement, mais n’a jamais fait escale ici pour le niveau d’insalubrité et le danger de mort qui guette chaque jour les personnes âgées comme nous«.



Ateba Noah, habitant des lieux et infirmier de profession, estime que le stress et l’insomnie après un réveil brusque peut causer un arrêt cardiaque. «Comme ils n’ont plus de place à l’intérieur, c’est maintenant les servitudes et les vérandas du voisinage qui leur servent de dépôts de bois. Ils occupent aussi des espaces pour leurs travaux en plein air. On subit toutes sortes de bruits des planches, des marteaux, des odeurs fortes du vernis,… ajoutés aux ronflements assourdissant des machines à l’intérieur. Sans oublier des menuisiers qui se bagarrent sous l’effet des stupéfiants. Comment ne pas parler de ces camions de bois déchargés à 4h du matin.»

Tranquillité
Selon Me Wefouang, le non-respect de la tranquillité du voisinage peut entraîner des sanctions pénales et des dédommagements, suivant l’article 74 du code pénal. «Une menuiserie en matériaux provisoires, d’une telle dimension ne doit pas être autorisée à s’installer à proximité des maison d’habitations. Logiquement, c’est à lapériphérie. Comment a-t-il réussi cet exploit de ne pas être mis en demeure jusqu’ici comme cela se passe ailleurs? Que faut-il faire lorsqu’on est face à un chef du quartier qui ne prend pas ses responsabilités et d’une mairie qui traîne les pieds?»

L’homme de droit répond : «la tranquillité faisant partie des droits de l’homme, il est bon de porter plainte auprès de la police ou de la gendarmerie afin qu’elle fasse une descente sur le terrain. Sur le plan civil, il faut saisir le juge de référé en cas de détérioration de la santé d’un plaignant qui déterminera ensuite les dommages et intérêts.«



Cette menuiserie commerciale qui se cache sous l’appellation «Gic Aforest» pour échapper au fisc, nécessite la visite du maire Augustin Bala en personne, afin de laver les suspicions qui pèsent sur lui. Il pourrait se faire accompagner des agents du ministère de l’Environnement, du ministère des Forêts et de la Faune pour mettre à nu l’exploitation et le trafic des essences rares qui prospèrent en ce lieu.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter