Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 06Article 532624

General News of Thursday, 6 August 2020

Source: www.camerounweb.com

Yaoundé 3 : arrestation du pasteur qui interdit aux élèves de participer aux examens (vidéo)

La scène est surréaliste. Des candidats au probatoire ont refusé de porter leur masque sur instruction de leur pasteur et ont été obligés d’abandonner l’examen. Les faits se produisent ce 05 aout 2020 à Youndé.
« Trois candidats au probatoire général série C refusent de composer car leur pasteur leur a interdit le port du masque. Une fois au centre d'examen ils sont interpelés par les surveillants à l'entrée, les candidats refusent catégoriquement de porter le masque.

Le proviseur intervient en leur offrant des masques mais en vain ils refusent. Le proviseur appelle leur pasteur pour les convaincre, le pasteur aussi dit que ses fidèles ne portent pas de masque.
Le proviseur appelle le père des enfants (professeur d'université) lui aussi refuse, le proviseur appelle leur mère (elle même enseignante d'histoire audit lycée), la mère aussi refuse.


Sur ce, le délégué Minesec centre et adjoint directeur OBC arrivent y compris un convoi de grosses voitures, même jusque-là les trois candidats demeurent sceptiques. Pour finir ils remplissent les PV de désistement et rentrent chez eux », explique notre source.


Un reportage de nos confrères d’Equinoxe Tv nous permet de localiser l’église qui a endoctriné les trois élèves. Il s’agit de l’Eglise tabernacle de la liberté située à Yaoundé 3. L’église était déjà tristement célèbre dans le quartier. Malgré les interdictions du gouvernement les fidèles de cette église ont été surpris en pleine célébration. Le sous préfet de Yaoundé 3 a ainsi ordonné la mise sous-scellé de l’église et l’évacuation du lieu. Les fidèles ont opposé une forte résistance aux forces de l’ordre usant parfois de la violence physique.


« Nous sommes là pour procéder à la fermeture de cette église dénommée Tabernacle de la liberté parce que cette église s'est rendue coupable de beaucoup de faits répréhensibles notamment l'incitation au non-respect des mesures gouvernementales pour la lutte contre le Covid-19, le rassemblement de plusieurs personnes à l’intérieur de cet édifice et l'endoctrinement pernicieux des fidèles », explique Serge Hervé Biwele Sal, sous-prefet de Yaoundé 3

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter