Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 13Article 520315

General News of Saturday, 13 June 2020

Source: cameroon-info.net

Yaoundé: 2 militaires arrêtés en possession de près de 400 Kg d’écailles de pangolin


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Ils ont été interpellés le 7 juin 2020 par les éléments de la Brigade de gendarmerie d’Odza, dans l’arrondissement de Yaoundé 4.

C’est grâce au concours de la Délégation régionale des Forêts et de la Faune du Centre que les deux militaires, un Sergent et un matelot de deuxième classe, ont été arrêtés.

«Près de 400 kg d’écailles de pangolin ont été récupérés lors de l’arrestation le 7 juin 2020. L’opération a été réalisée avec l’assistance technique de LAGA, une organisation non gouvernementale spécialisée dans la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages», relève le quotidien Le Messager dans son édition du vendredi 12 juin 2020.

Les deux militaires ont été arrêtés au quartier Odza, dans l’arrondissement de Yaoundé 4 et emmenés à la Compagnie de Gendarmerie de Mimboman toujours dans le même arrondissement.

«À son arrivée à la Compagnie, le Sergent a affirmé que les écailles lui avaient été données par une femme afin qu’il les revende. Les éléments de la Gendarmerie ont immédiatement effectué un raid dans ses locaux et elle a été appréhendée à Ekounou. Elle avait envoyé son fils, le matelot de deuxième classe qui a également été arrêté, pour la représenter lors de la transaction. C’est une commerçante spécialisée dans la viande de brousse bien connue au marché de la faune de Nkolndongo à Yaoundé», lit-on.

Ce n’est pas la première fois que des éléments des forces de l’ordre sont impliqués dans le trafic d’espèces protégées. «En 2017, 216 défenses d'éléphants et 81 queues d’éléphants ont été saisies dans la voiture d'un Colonel de Gendarmerie et deux personnes ont été arrêtées à Djoum (Sud). Lors d’une autre opération en mai 2019, un agent de police basé à Garoua (Nord) a été arrêté à Yaoundé en lien avec le massacre et le trafic d'espèces sauvages protégées dans le parc national de Bouba Ndjida. Il a été arrêté avec 5 crânes de lion, une peau de panthère et des défenses d'éléphant».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter