Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 20Article 535900

General News of Thursday, 20 August 2020

Source: www.camerounweb.com

Wilfried Ekanga donne les raisons pour lesquelles il faut renverser Biya sans tarder

Wilfried Ekanga invite ses compatriotes camerounais à faire comme le Mali. C'est-à-dire, renverser Paul Biya par la rue et par les armes s'il le faut. Sur sa page Facebook, il donne les raisons pour lesquelles Biya et son régime doivent être dégagés.

Il y a deux raisons pour lesquelles un peuple doit renverser un président :
La première, c'est si le président a triché lors des élections sortantes et qu'il est de facto illégitime et illégal. A ce niveau, le peuple a la latitude absolue de le forcer à partir, et d'installer celui qui les a effectivement remportées. A défaut d'en organiser de nouvelles, sans le fameux tricheur bien entendu.

La deuxième raison se fiche royalement de savoir si le président est légitime ou non. Elle intervient en plein mandat, lorsque ce dernier se rend coupable de médiocrité chronique dans la gouvernance, de barbarie moyennageuse au mépris des Droits de l'Homme, de malversations financières inqualifiables , de banalisation du faux, ou de tendances schizophrènes à l'autocratie.

Autrement dit , si un président n'a pas répondu aux attentes du peuple, il peut (et doit) être renversé n'importe quand ! Qu'il ait été élu démocratiquement ou pas, cela n'a plus de sens dans ce cas de figure.
Nous voici donc au Cameroun , pays du riz volé destiné aux pauvres , des hôtels à 25 millions la nuit au frais du contribuable et des CAN avortées à 3000 milliards , des etudiantes qu'on bastonne dans la boue et qu'on viole, des avocats qu'on tabasse parce qu'ils revendiquent leurs droits, des femmes qui se prennent des balles dans les cuisses devant un hôpital, de la poussière en pleine capitale digne des plus grosses dunes du Sahara, des arrestations sur mandat de perquisition , et des mariages qu'on interdit à un citoyen , au nom du frère du village .

C'est la Rivière des Crevettes ; l'enclos colonial de Paul Casper Biya, le Fantôme sénile aux ordres de Christophe Gilhou. A vous de voir à quelle catégorie il appartient (voire aux deux , si affinités)

CE REGIME SERA RENVERSÉ

C'est le seul pays au monde - à supposer que ce soit encore un pays - où on vous demande de "respecter les institutions" et de ne pas opérer par l'insurrection, mais où on vous interdit de vous marier, en vous disant : " Pourquoi voulez-vous qu'un maire illégitime célèbre votre mariage ?"
Traduction : aussi paranormal que cela puisse paraître, ceux qui vous demandent d'être "républicains" se plaignent en même temps que vous soyez républicains. Ils vous invitent eux-mêmes à rejeter les institutions qu'ils vous ont pourtant demandé de respecter. Le délire cosmique !

Voilà donc ce que les anglophones ont fini par comprendre. Ils se sont dit : " D'accord très bien. Puisque vous nous poussez vous-mêmes à nous séparer de vous, nous allons donc nous séparer de vous !". Et ils ont tout de suite commencé à œuvrer activement pour leur détachement - avec les excès que l'on connait de part et d'autre.

Et justement , ce qui est drôle ensuite , c'est de voir les mêmes "patriotes" declarer une guerre idiote à ces anglophones. Les mêmes architectes de la marginalisation enclenchent un conflit avec ceux qu'ils ont marginalisé, pour les empêcher d'avoir leur autonomie. Quelqu'un y comprend quelque chose ?

LA SORCELLERIE EST CAMEROUNAISE !!

Illustration : je me lève un matin et je dis : " Paul Biya n'est plus mon président ; il m'a énormément déçu, car il a manqué à ses obligations !" . Tu me réponds : " Va donc créer ton pays chez toi et laisse-nous avec notre Paul Biya". Et dès que je retourne chez moi pour créer mon pays là-bas, tu débarques avec des camions de militaires pour me bombarder en scandant : " Le Cameroun est un et indivisible !'. What the hell is wrong with you ?!

A la fin, il faut choisir.

Dans le même ordre d'idées , Maurice Kamto dit qu'il a gagné les élections. Il affirme être le président élu quand on soustrait les fraudes électorales . Il dit que Biya et sa clique sont une horde de braqueurs illégitimes dont la brutalité est la seule raison d'être. Mais cela n'empêche pas qu'il estime qu'un dialogue avec Biya est nécessaire pour solutionner les crises nationales . Sauf que lorsqu'il invite Biya au dialogue, vous lui répondez : " Pourquoi veux-tu dialoguer avec un président illégitime ?"
Quand il décide d'être le parrain du mariage de son porte-parole, vous lui demandez pourquoi ce sont les maires de Biya qu'il utilise pour ses cérémonies, alors qu'ils sont tout aussi illégitimes que leur chef suprême. Et quand il déclare sa marche à la sous-préfecture, vous ricannez en disant une fois de plus qu'il n'a pas à demander l'autorisation à un sous-préfet factice.

En clair, vous le mettez à l'écart de l'État. Vous le privez des droits dont jouit un citoyen face à son administration. Vous le privez de sa citoyenneté, comme un apatride.

Jusque là je peux comprendre. Sauf que vous dites en même temps que cette marche doit être interdite parce qu'elle cache en réalité un appel à l'insurrection contre le régime. Donc en gros, après avoir refusé de l'incorporer dans l'État, vous refusez en même temps qu'il se soulève contre cet État qui le rejette. Si ce n'est pas de la folie, qu'est-ce que c'est ?
Et quand il décidera bel et bien de se révolter et de chasser Biya au forcing, vous serez les premiers à l'appeler "terroriste" , alors que c'est vous-mêmes qui l'avez invité à couper les ponts avec vos institutions ?? En terme d'ivrognerie wamakoulienne, c'est du haut niveau !
La sorcellerie est camerounaise . C'est la République Hitlérienne de Crevettonie.

Si tu me demandes d'honorer les institutions, tu as l'obligeance de me garantir les libertés et droits institutionnels qui me sont dûs. Mais si tu me prives de mes prérogatives citoyennes , tu n'auras plus le droit de te plaindre le jour où je déciderai de renverser ces institutions et avec toi dedans. C'est de la logique de base.
Même si pour les apôtres du non-sens caspérien, s'attendre à de la logique c'est s'attendre au miracle .

EN BREF :
Je répète que ce régime de cleptomanes, ce Gang de Malfrats , connaîtra la.meme fin que IBK au Mali. L'arrogance , c'est comme l'été. C'est beau mais ça ne dure qu'un temps. Le sentiment d'invincibilité qui habite Biya et ses ouailles est le même qui habitait Mobutu, Bokassa et notre cher cousin malien. Si vous n'avez pas tiré des leçons de cela , c'est que la bêtise volontaire s'est ajoutée à l'arrogance.
Alors vous avez raison : " Le Mali n'est pas le Cameroun". C'est vrai. Car le Cameroun lui, a une expérience des luttes d'indépendance.

CLAUDE WILFRIED EKANGA EKANGA

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter