Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 11Article 519559

General News of Thursday, 11 June 2020

Source: 237online.com

Voulant devenir ministres, des proches de Cavaye Yeguié se font escroquer plusieurs millions


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Ambiances électrique, voici une vingtaine de jours dans le bureau du président de l’Assemblée national (PAN). Informé par une source anonyme des malheurs de son directeur de cabinet (Dircab), Cavaye Yeguié Djibril est entré dans une colère noire et fait convoquer toutes affaires cessantes Boubak Abdourahim, alias Aziz. Sommé de s’expliquer, celui qui est aussi le gendre de la 3éme personnalité du pays est littéralement passé à table. Devant une assistance médusée, avec en face de lui des contradicteurs, l’administrateur d’assemblée principal a commencé par ruser.

Il finira par reculer devant devant la menace de le faire témoigner sur le Coran. Il a ainsi relaté comment lui, mais aussi Ali Bachir Hamadou, ancien député RDPC de la Vina, ont été escroqués par des hommes se présentant comme des proches collaborateurs du Ministres d’État, secrétaire général de la présidence de la République (SGPRC), Ferdinand Ngoh Ngoh et du directeur du cabinet civil (DCC), Samuel Mvondo Ayolo. Les émissaires du palais, a-t-on raconté à son beau-père furieux, leur ont annoncé l’imminence d’un remaniement ministériel ainsi que l’opportunité, qui leur était offerte d’entrer au gouvernement.

Abondant dans les détails, Boukar Abdourahim a révélé avoir demandé le portefeuille de la fonction publique, ou du Développement urbain, ou alors de l’Industrie. Quant à l’ex-député et homme d’affaires, ses postes de prédilection étaient les transports ou le commerce. Pendant un quart d’heure, Aziz a décrit les détrousseurs à qui qui il a remis une enveloppe de 250 millions de francs, alors que l’autre victime, pingre sur les bords, était délestée de 200 millions de francs CFA. La transaction, a-t-t-il ajouté, s’est déroulée un mardi soir à la station-service Tradex de la Nouvelle route Bastos, à Yaoundé.

Face à la grossièreté des faits relatés, l’ambitieux a reçu une bordée d’injures, accompagnée de malédictions appuyées par des versets coraniques. “Tout cet argent ira dans l’eau pour cette haute trahison! ” a hurlé le PAN avant de mettre tout le monde à la porte, et de se faire servir plusieurs verres de whisky. Toujours est-il, a appris votre journal, que l’histoire de cette grosse escroquerie a fini par fuiter dans certaines rédactions de la capitale. Craignant le scandale, Boukar Abdourahim et Ali Bachir ont ensuite rencontré, dans un snack-bar du quartier Nsam, trois directeurs de publication de la place afin d’acheter leur silence, à raison d’une enveloppe de 1,5 million de francs par tête de pipe.

Abonné aux frasques, le Dircab de Cavaye Yeguié Djibril est en réalité le vrai patron de l’administration du palais de verre de Ngoa Ekéllé. Il se comporte comme étant au-dessus du secrétaire général en personne, qui lui doit obéissance et soumission. Il se vante, dans les salons huppés de la capitale, de faire tomber les secrétaires généraux rétifs à son autorité. Dans les textes, il est officiellement en charge des affaires réservées du PAN, de la liaison avec les services du secrétariat général, de la sécurité du palais et cabinet, du traitement du courrier, de la gestion du protocole, des cérémonies et des voyages officiels.


Le 20 août 2015, Boukar Abdourahim avait ainsi pris une décision portant nomination de responsables au cabinet de Cavaye Yéguié Djibril. Après avoir visé la Constitution, mais également la loi portant règlement intérieur de l’Assemblée nationale et l’arrêté portant réorganisation du cabinet du PAN, Aziz a nommé deux personnes, toujours proches de la famille régnante, au poste de chargés d’études assistants. Quatre jours plus loin, le même signera un rectificatif avec ampliation au cabinet d PAN, au secrétaire général et au directeur des affaires générales.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter