Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 20Article 614722

Actualités of Friday, 20 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Voici pourquoi l’Etat peine à recruter les 700 médecins grévistes

Leur recrutement relève d’au moins 3 ministères. Leur recrutement relève d’au moins 3 ministères.

Leur situation est complexe.

Les diplômés des écoles privées sont concernés.

Leur recrutement relève d’au moins 3 ministères.

On en sait un peu plus sur les difficultés que connait l’Etat pour recruter les 700 médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes issus des facultés de médecine publique (Yaoundé, Bamenda, Buea, Douala), promotion 2013-2020. La révélation a été faite lors de la réunion tenue à Yaoundé le 11 août dernier avec les diplômés des facultés de médecine publique. Le problème des 700 médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes issus des facultés de médecine publique « est beaucoup plus compliqué qu’il ne parait », a affirmé le Dr Guy Sandjon. Et pour cause, à ces lauréats des facultés publiques, viennent s’ajouter ceux des formations privées « or le concours ne concerne que ceux du public ».

En plus, cette situation relève d’au moins trois ministères, a expliqué Guy Sandjon. Par conséquent, « Il faut y aller de manière politique. Je suis tout à fait d’accord qu’un médecin n’est pas n’importe qui et doit décemment gagner sa vie Dire qu’on va recruter 7 promotions ou 10, l’Etat ne pourra pas », soutient le président de l’Onmc. Il propose qu’ « il faut demander ce qui est très important et qu’on peut obtenir. Je souhaite par exemple qu’on allège les conditions de spécialisation », plaide le gynécologue fort réputé. Et de conclure : « Il est vrai que nous n’avons pas de baguette magique et n’allons pas tout résoudre. Mais notre voix porte quand même un peu plus et ensemble on pourra trouver une solution à ce problème ».

La grève

« Nous voulons que le gouvernement applique ses textes. Aucune note à notre entrée à l’école de médecine ne suspendait l’intégration des médecins. Nous voulons qu’ils appliquent les textes selon lesquels, à la sortie de toutes les facultés de médecine étatiques, les lauréats doivent immédiatement intégrer la fonction publique et jusqu’à preuve du contraire », expliquaient les médecins grévistes.

700 médecins regroupés au sein du collectif des médecins, chirurgiens, dentistes et pharmaciens des facultés de médecine publiques promotion 2013-2020, ont manifesté devant le ministère de la Santé publique et les services du Premier ministre il y a quelques jours. En dépit de la forte mobilisation policière, ils ont tenu à faire entendre leur voix avec des pancartes sur lesquelles étaient inscrits des messages exigeant leur intégration à la Fonction publique.

Rejoignez notre newsletter!