Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 29Article 570043

xxxxxxxxxxx of Friday, 29 January 2021

Source: Dw.com

Voici pourquoi il y a tant de morts sur les routes camerounaises

Au Cameroun, les drames de la route ne sont pas rares.

Hier matin [27.01.21], un grave accident est survenu, à la Falaise de Dschang, qui a causé la mort d’une cinquantaine de personnes.

Seulement trois rescapés
"Voici une situation à la Falaise de Dschang. Un camion a brûlé avec un bus de transport et tous ses passagers. Un bus de 70 places a brûlé et il n'y a que trois survivants".

C'est par ce message qu'un conducteur de bus, ce mercredi (27 janvier) au petit matin, informe de la tragédie à laquelle il vient d’assister sur la route montagneuse qui conduit à la ville de Dschang, en provenance de Douala.

Le camion impliqué dans cet accident transportait illicitement des fûts remplis de carburant. D'où la gravité de l'incendie lorsque celui-ci a percuté un bus d'agence de voyage.
Il fait encore nuit à l'ouest du Cameroun quand ce témoin oculaire arrive sur le théâtre des événements.

C'est le deuxième accident grave de la route en l'espace d'un mois, après celui impliquant deux autres bus de transport en commun et un camion sur la route nationale qui relie Yaoundé au centre à Bafoussam à l'ouest du Cameroun.

>>> A lire aussi : Le désastre des infrastructures de transport en RDC

Mauvais état des routes, pas d'éclairage...

Gratien Ouethy, délégué médical, est un habitué des routes du Cameroun. Il réclame que des "dispositions [soient prises] pour que les routes soient plus sûres. Il faut qu’elles soient matérialisées. Il faut qu’elles soient éclairées. Il faut que ce qu'on paie, ce que le contribuable paie pour la route serve définitivement à ça. C'est bien facile de s'asseoir dans les bureaux et dire qu'il faut interdire ça, il faut faire ceci. Mais quand ces ministres, ces hautes personnalités doivent se déplacer, ils se déplacent en 4 x 4 dernier modèle".

5.000 accidents sont enregistrés chaque année au Cameroun, pour 6.000 blessés et 1.200 morts, selon les statistiques officiels du ministère des Transports. Cela fait des accidents de la route un autre fléau dont souffre le Cameroun.

Les causes humaines telles que l'incivisme, la fatigue et les voyages de nuit sont souvent mises en avant pour expliquer ces drames.

Mais les causes matérielles comme le mauvais état des routes et des véhicules sont aussi une explication et celles-ci sont souvent liées à la corruption.
La récurrence des accidents graves entre Yaoundé, Bafoussam et Douala fait dire aux Camerounais que les trois routes nationales qui relient ces villes entre elles constituent un "triangle de la mort".

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter