Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 18Article 608743

Actualités of Sunday, 18 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Voici où se trouvait le couple Biya, pendant que la BAS le cherchait à Genève

Chantal Biya à Paris, au festival de Cannes Chantal Biya à Paris, au festival de Cannes

•Chantal Biya (son époux aussi probablement) n'est pas actuellement à Genève.

•Hier samedi dans l'après-midi, elle a été aperçue à Paris.

•Elle participait au Festival de Cannes.


Pendant que la BAS et autres autres organisations de la société civile très critiques envers le régime de Yaoundé étaient à la recherche de Paul Biya et de sa suite à Genève, Chantal Biya a été aperçue hier samedi à la cérémonie de clôture de la 74è édition du Festival de Cannes.

Le jury de cette édition du festival de Cannes est présidé par le réalisateur américains d'origine camerounaise Spike Lee. L'on peut se tromper, mais la présence de la première dame à cette cérémonie n'est pas anodine.

Il se peut, qu'elle y a été invitée par le réalisateur, par le truchement de l'Ambassadeur du Cameroun en France qui a déjà reçu Spike Lee.

Pendant ce temps, la BAS et autres organisations de la diaspora ont manifesté à Genève, à la recherche du couple présidentiel.

Cette manifestation a pourtant bien commencé. Mais elle a très vite dégénéré en des heurts entre les manifestants et la police de Genève qui a fait usage de cannons à eaux et autres équipements d'anti-émeutes.

Selon les reporters de CamerounWeb dépêchés sur le terrain, après leur tentative pour pénétrer le siège des Nations unies pour les droits de l’Homme à Genève, les manifestants ont été dispersés par la police à coups de gaz lacrymogène. Les manifestants de leur côté répondent au gaz lacrymogène en balançant des œufs pourris sur la police.

C'était un véritable affrontement dont la police genevoise n'a pas l'habitude qui s'est déroulé actuellement dans la ville.

La présence de plusieurs reporters de chaines internationales a été remarquée pendant toute la manifestation.

Il faut rappeler que, jointes par certains leaders de la Brigade Anti Sardinards (BAS), les autorités genevoises ont "confié qu'ils accueillent Paul Biya pour des raisons humanitaires".

Rejoignez notre newsletter!