Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 06Article 612391

Actualités of Friday, 6 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Voici les mesures mises en place par le gouvernement pour combattre la grippe porcine

La maladie est détectée sur 7 des 10 régions. La maladie est détectée sur 7 des 10 régions.

La grippe porcine menace le Cameroun.

Le gouvernement a pris des mesures pour limiter les dégâts .

La maladie est détectée sur 7 des 10 régions.

La grippe porcine n’est pas une fatalité pour le Cameroun. « Nous vivons depuis 40 ans avec la peste porcine africaine et le gouvernement met en place des mesures pour la contenir parce qu’elle demeure avec nous, c’est-à-dire c’est une maladie qui est établie, qui est là et nous devons apprendre à vivre avec la peste. Il s’agit tout simplement de porter et de faire des rectifications pour que chaque acteur accompagne le processus. Et si vous circulez à Yaoundé ou à Douala, je viens de Douala d’ailleurs, il y a de la viande de porc, une preuve que tous les éleveurs ne sont pas atteints. Aujourd’hui la maladie est détectée sur 7 des 10 régions. Je voudrais prendre des cas tout à fait simple pour vous dire qu’il n’y a pas de pic, et même si y en a, c’est comme notre grippe, la grippe humaine. Si vous avez des conditions physiologiques, de températures, de biosécurités qui sont lâchés, la maladie réapparait et en fonction de la situation, nous essayons à chaque fois de porter des mesures appropriées à cela », a expliqué docteur Taiga, ministre de l’élevage.

Les mesures.

En guise de mesure, « le gouvernement a rodé son système par une stratégie de lutte contre la peste porcine à travers des mesures sanitaires, de désinfection, de contrôle de la circulation, de veille permanente et d’inspection. Ce sont des mesures qui sont usuelles, qui sont connues par tout le personnel du Minepia », a assuré le ministre.

Parlant de ces stratégies, le ministre explique que : « ces différents plans stratégiques et opérationnels sont diffusées et je vous rappelle que nous prenons la dimension systémique avec les délégations régionales qui constituent une technostructure auprès des gouverneurs et ces mesures sont adaptées et réévaluées en fonction de la situation dans chaque région. Notamment l’arrêté du Gouverneur de l’Ouest qui a pris des mesures locales qui s’adaptent à la région de l’Ouest, le Nord-Ouest en a pris également. Le gouverneur du Littoral a plutôt pris une autre méthode : la communication ce, à partir du moment où le secteur de l’élevage était mis à terre de ce côté. Il faut rappeler qu’en 2015, la vigueur avec laquelle le gouvernement a pris des mesures pour la grippe aviaire visait à éviter que s’établisse ce genre de situation sur le triangle national », a rassuré la voix la plus autorisée du ministère de l’élevage.

Rejoignez notre newsletter!