Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 15Article 513175

Opinions of Friday, 15 May 2020

Journaliste: BORIS BERTOLT

Voici le véritable patron du ministère de la défense

Depuis quelques années, se cache un volcan au sein du ministère de La Défense. C’est le lieu central où passe tout ce qui est important dans l’armée. Officiellement le secrétariat militaire a pour mission la gestion du courrier, des cérémonies militaires et le protocole du ministre de La Défense. Le secrétariat militaire a donc rang d’une division de l’administration centrale du ministère de La Défense et non d’une direction. Donc le chef le chef du secrétariat militaire est nommé par décret présidentiel et a rang de chef de division de l’administration centrale pendant le chef secrétariat militaire adjoint est nommé par arrêté présidentiel et a rang de directeur adjoint.

Cependant, le secrétariat militaire a connu une transformation avec bébé allias Mebe Ngo’o parce qu’il est devenu le service central du ministère de La Défense. Enlevant dès lors toutes les prérogatives des SED, Le chef d’Etat major des armées ( CEMA) et du secrétariat général du ministère de La Défense.

Toujours sous Mebe Ngo’o dans son entreprise de faire de Mboutou l’homme le plus puissant du ministère de La Défense après lui, il va affaiblir la place du chef du secrétaire pour donner tous les pouvoirs au chef secrétariat militaire adjoint qui n’était autre que son bras droit, Mboutou. Une situation qui n’a pas changé jusqu’à ce jour.

La colère monte progressivement dans les rangs des officiers supérieurs de l’arme qui accusent le secrétariat militaire est devenu un service de frustration du personnel civil et militaire. C’est aujourd’hui le chef secrétariat militaire adjoint du ministère de La Défense qui décide sur tous les grands travaux du ministère de La Défense, sur les nominations et la avancements. Ce qui provoque une indiscipline à outrance dans les rangs.

Comment comprendre qu’ un service qui n a pour mission que la gestion du courrier, du protocole et cérémonies militaire du ministre de la défense puisse remettre en cause les décisions de l’état major et secrétariat général du ministère de La Défense.

La direction des ressources humaines et la direction des affaires administratives et réglementaires se retrouvent vidées dans leurs missions par le secrétariat militaire laissant à ces directions un simple service d’enregistrement des courriers.

Depuis l’arrivée de Beti Assimo, la situation est encore plus chaotique. Le chef de secrétariat militaire adjoint qui est plus puissant que son chef mais qui n’a aucune véritable expérience dans l’armée pour avoir passé presque toute sa carrière à la garde présidentielle.

Ngolo Ngomba puisqu’il s’agit de lui a une forte addiction pour les officiers détestés par la troupe pour leur indiscipline, leur incompétence et leur banditisme ( nous y reviendrons plus tard). Corruption, trafic d’influence, détournement et tribalisme minent le secrétariat militaire. Le dernier fait en date un date un message anonyme des officiers supérieurs du Nord dénonçant leur marginalisation par Ngolo Ngomba.

Mais le ministre de La Défense n’y peut rien. Très souvent peu en forme il n’a pas le temps de vérifier. Tout ce que son chef secrétariat militaire adjoint envoie, il signe seulement. Problèmes: les tensions montent progressivement.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter