Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 04Article 586063

General News of Sunday, 4 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Voici le portrait surprenant de Louis Paul Motaze

Louis Paul Motaze est Administrateur Civil, section Economie et Finances, Major de sa promotion sorti de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) en 1983. Il renforce ses capacités en France en obtenant un DEA (diplôme d’études approfondies) en droit public et un DESS (diplôme d’études supérieures spécialisées) en transport international.Il débute sa carrière à la Division des Affaires Economiques de la Présidence de la République du Cameroun en 1983. Puis il dépose ses valises à la CAMSHIP (Cameroon Shipping Lines) de 1984 à 1989. Il intègre ensuite la CAMAIR (Cameroon Airlines) en 1989 et y reste jusqu’en 1999.

Nanti de cette expérience, Louis Paul Motaze prend les rênes de la Direction Générale de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) en 1999, une entreprise en crise structurelle avec des arriérés de pensions. Il réorganise l’entreprise, solde les arriérés, améliore la trésorerie et humanise l’accueil des pensionnés et des usagers.

Ce passage remarquable à la CNPS renforce la confiance du Chef de l’Etat qui le nomme en 2007 Ministre de l’Economie, de la Planification et de l‘Aménagement du Territoire ( MINEPAT), dans un contexte marqué par le septennat des Grandes Ambitions. Il élabore le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) et recherche les financements innovants pour mettre en œuvre les projets structurants contenus dans le DSCE.

En 2011, ses états de services le conduisent au poste de Secrétaire Général des Services du Premier Ministre : il coordonne les actions du gouvernement aux côtés du Premier Ministre et assure en sa qualité de Président du Comité de Pilotage de plusieurs projets, la coordination des grands projets des Grandes Réalisations de l’Etat du Cameroun et notamment le port en eaux profondes de Kribi, les barrages hydroélectriques de Lom Pangar et de Menve’ele, les projets de fer de Mbalam et de Bauxite de Ngaoundal.

En 2015, il revient au MINEPAT poursuivre la réalisation des grands projets structurants, socle de la croissance nécessaire à l’atteinte de l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035. Il améliore ainsi la consommation du budget d’investissement public (BIP) qui avoisine presque 100%.

Le 2 mars 2018, Louis Paul Motaze est nommé Ministre des Finances dans un contexte marqué par la crise économique caractérisée par la baisse des coûts des produits pétroliers, du cacao et du café; la détérioration des soldes budgétaires en zone CEMAC et la mise en œuvre du Programme Economique et Financier (PEF) soutenu par la facilité élargie de crédit (FEC) du FMI (2017 -2019); les élections au Cameroun et le financement des PME. Depuis son arrivée au Minfi, Louis Paul Motaze fait honneur à sa réputation de travailleur infatigable et audacieux en inspirant une politique hardie basée sur la discipline budgétaire, l’implémentation effective des réformes structurelles nécessaires pour le décollage de l’économie, la fin de l’impunité et la gestion audacieuse de la ressource humaine axée sur le primat de la jeunesse et de la compétence qui a fait la force du candidat de l’expérience lors de la présidentielle du 07 octobre 2018.

LA LUTTE CONTRE LES FONCTIONNAIRES FICTIFS

La sempiternelle problématique des fonctionnaires fictifs a charrié un cortège de mesures sur lesquelles bien de ministres se sont cassé les dents du fait d’une politique pusillanime. Aussitôt fait grand argentier national, Louis Paul Motaze en a fait son premier cheval de bataille. Dès le 24 mai 2018, 122375 agents publics se sont faits recensés au premier bilan de l’opération de comptage physique du personnel de l’Etat baptisé Coppe 2018 qui a rencontré une forte adhésion. Banques, établissements de microfinances, postes comptables assignataires ont été chaque jour pris d’assaut par les principaux concernés pour l’opération Coppe 2018, qui instruisait le comptage des fonctionnaires et agents de l’Etat afin d’identifier et d’expurger du fichier solde de l’Etat tous les agents publics y émargeant irrégulièrement, du fait d’une absence non-justifiée, d’une démission ou d’un décès non-déclarés. Cette opération obligatoire qui s’imposait à tout agent public sur toute l’étendue du territoire, sous peine de suspension pure et simple de solde visait à mettre les choses au clair dans la Fonction publique camerounaise forte de 350.000 fonctionnaires pour une masse salariale annuelle de 940 milliards de FCFA mais dont les enquêtes récurrentes faisaient état d’un chiffre impressionnant de 14134 fonctionnaires fictifs présumés. A l’actif du ministre Motaze, il faut relever que Coppe 2018 intégrait deux nouveautés inédites et originales: les contrôles aux frontières et un numéro vert disponible pour toute dénonciation.

UNE DIPLOMATIE ACTIVE ET DE PRÉSENCE

Animé par le souci d’apporter de l’argent frais dans une économie camerounaise frappée par la faiblesse des investissements directs étrangers, le Ministre Motaze a choisi d’engager un rapport direct et franc avec le secteur privé qui se caractérise par l’amélioration constante et concertée du climat des affaires, l’apurement du service de la dette interne et externe, les discussions avec les bailleurs de fonds qui rechignaient à investir au pays comme les hommes d’affaires suisses à berne, les fonds de pension des états du golfe ou la banque équato-guinéenne (Bangue) conduite par l’ambassadeur Anastacio Asumu pour ouvrir un guichet au Cameroun.

Marié et père de trois enfants, Louis Paul Motaze est né le 31 janvier 1959 à Bengbis dans le Dja et Lobo au Sud Cameroun.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter