Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 01 29Article 454970

General News of Tuesday, 29 January 2019

Source: Actu Cameroun

Voici la vérité sur les 'vraies fausses' blessures de Ndoki et Djamen

Les images des manifestations du parti MRC à travers le monde ont été brutales et sanglantes. Michele Ndoki et Djamen ont été atteints par balles, d'après le parti. Une information démentie par le gouvernement qui affirme qu' aucune balle réelle n'a été tirée par les forces de sécurité sur les manifestants.

Les supposées blessures de l'avocate et de Djamen ne seraient pas vraies. Pure comédie, crie l'écrivain Calixte Beyala. De pures manipulations, d'après Ernest Obama de Vision4.

LIRE AUSSI: Marche du 26 janvier: l'Ambassade du Cameroun à Londres ferme aussi ses portes


Ce dernier justifie son argument par l'absence du sang sur le pantalon de Me Ndoki touchée en deux endroits. Cet exploit serait dû à l'oeuvre de la Camerounaise Nana Deschamps, maquilleuse de profession, spécialisée dans le make-up dramatique.

LIRE AUSSI: Le MRC a besoin d'un autre leader bamiléké - Jean Bruno Tagne

Elles ne seraient que deux Camerounaises à faire ce genre de make-up, disent-ils. La toile qui s'est enflammée sur les 'fausses" blessures des membres du parti ne l'a pas loupé. À en croire certains internautes anti-Kamto, les deux ont eu recours à l'expertise de la maquilleuse pour flouer l'opinion.

" Je vous présente Deschamps Nana maquilleuse professionnelle adepte de la secte Bahamite. Voici celle qui a maquillé nos pseudo blessés de Douala. Ma chérie la cinématographie camerounaise a besoin de tes talents, ne les gâchent pas en les mettant au service de ceux qui veulent foutre le bordel dans ton propre pays", écrit Nyangono Marie sur sa page Facebook.

Au lendemain de ces accusations, la maquilleuse Nana Deschamps a réagi et affirme n'être de près ou de loin liée à cette affaire. "Vous voulez déjà me mettre dans la sorcellerie alors que je ne suis même pas au Cameroun depuis le 24 janvier. Donc arrêtez vos histoires là !", s'est-elle adressée aux internautes.

Les conséquences de cette marche du 26 janvier sont dramatiques avec l'arrestation du leader Maurice Kamto et ainsi que plusieurs membres du parti. Le MRC est en effet sous le coup de la suspension, d'après le ministre Atanga Nji.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter