Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 03Article 595081

General News of Monday, 3 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Voici la stratégie d’Eric Niat pour gagner le scrutin.

Selon plusieurs sources, le fils du président du Senat entend acheter son élection en distribuant 5 millions à chaque Conseiller.

Les consultations internes au sein du Rdpc pour le remplacement du défunt Maire, Dr Jonas Kouamouo, décédé le 5 mars 2021, ont commencé hier dimanche. Cette traditionnelle assise se déroule sous la conduite de, Lamaire Ndjankou, mandataire officiel du Comité central du Rdpc, pour mener ces opérations, en présence du Chef de la délégation permanente départementale du comité central du Rdpc pour le Ndé, Clobert Tchatat.

Selon les sources proches de la hiérarchie du parti des flammes, de la section Rdpc Ndé-nord, des chefs traditionnels et du Roi des Bangangté, SM Nji Monluh Seidou Pokam (gardiens de la tradition), la quasi majorité des Conseillers et des monarques est pour l’achèvement du mandat du défunt Maire, par l'un des Adjoints, membre de l’exécutif Communal en poste et l’entrée d’un Bamena dans ledit conseil, pour honorer la mémoire du Dr Jonas Kouamouo, qui a par ailleurs tenu les rênes du parti des flammes pendant plus de 30 ans dans la circonscription politique du Ndé-nord, à Bangangté.
Une position que le Roi des Bangangté a partagé avec les 40 Conseillers ce jour à 12h à la chefferie supérieure, en présence des 2 candidats en compétition. Demandant solennellement à tout le monde de laisser Mr Tchoumi Lambert, achever le Mandat en cours. Et il aurait été convenu également d'un commun accord que, Mme Nana de Bamena, devrait entrer dans l’Executif municipal. Seulement, selon les recoupements, le candidat, Éric Niat aurait claqué la porte et maintient sa candidature, contre le gré des Chefs supérieurs et des dignitaires du parti. Les tractations vécues dans la salle ce soir font état de ce que, le torchon brûle vraiment entre les deux candidats en compétition, Éric Niat (simple Conseiller municipal et dont la liste fut toujours laminée, battue à plate couture, par celle du Dr Jonas Kouamouo. Mais qui néanmoins, pour les raisons d'apaisement politique, fut quand-même admis dans la liste gagnante, au sein du conseil, à la place du fils d’un No mame) et Jean Lambert Tchoumi (Cadre d'administration au ministère des travaux publics, à la retraite et par ailleurs 2ème Adjoint dans cet exécutif municipal). Entre temps, ça bouillonne dans les chaumières. L’on nous informe qu’un candidat serait venu avec des hommes armés dans la salle de réunion, sachant bien avoir corrompu les conseillers à hauteur de 5 millions chacun. Malgré cette corruption à ciel ouvert dont est coupable le fils à papa, le vote est au corps à corps. Et ce scénario nous fait penser au re-make de 2007, où les armes à feu étaient sortis en pleine salle. suivez mon regard. Just Wait and see.

Pendant ces échanges à huit-clos, l'esplanade de la maison du parti était prise d'assaut par des fans clubs de Niat Éric, venus en tenues du parti, pour des manifestations à l'extérieur, pendant que le vote se déroulait. Au regard des enjeux de cette élection officielle qui se tiendra lors de la session de plein droit de demain, 3 mai 2021, les coeurs battent toujours la chamade ici à Bangangté. Car rien n'est encore joué pour les populations déterminées à aller jusqu'au, dans la cité capitale de la noblesse, de la dignité et de l'élégance. Pour eux, la corruption et le trafic d'influence n'installeront pas n'importe quel quidam, impopulaire et sans état de service, à la tête de l'exécutif communal de Bangangté.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter