Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 05Article 606268

Actualités of Monday, 5 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Voici la liste des ambassadeurs dont Paul Biya refuse d’accepter les lettres de créance

La nomination de Christopher Lamora cause problème La nomination de Christopher Lamora cause problème

Paul Biya traine à recevoir les nouveaux ambassadeurs accrédités au Cameroun

• La nomination de Christopher Lamora cause problème

• Au moins 6 ambassadeurs sont sur la liste d’attente



Bien que ses sorties publiques soient devenues rares, Paul Biya reçoit occasionnellement des invités. Cependant le chef de l’Etat camerounais semble ne pas être pressé de recevoir les ambassadeurs de plusieurs pays qui souhaitent lui présenter leur lettre de créance. En effet la dernière cérémonie de réception de ces lettres de créance des ambassadeurs accrédités au Cameroun remonte en septembre 2019.

« Les trois derniers à avoir bénéficié de cette formalité diplomatique sont Christophe Guilhou (France), Abdalelah Mohammed A. Alsheaiby (Arabie saoudite) et Rakesh Malhotra (Inde) le 24 septembre 2019 », relève Afrique Intelligence.
Le journal dresse également la liste des ambassadeurs en attente. « Parmi les pays réclamant toujours le précieux sésame figurent notamment la Corée du Sud, le Nigeria, le Canada, la Suisse, l’Allemagne, Israël ainsi que la Belgique. Une liste à laquelle pourrait prochainement s’ajouter le futur ambassadeur américain, Christopher Lamora, dont la nomination a été validée par le Sénat début juin et qui est attendu à Yaoundé en septembre », précise-t-il.

La nomination de Christopher Lamora fait polémique au Cameroun

La nomination début avril par le président Joe Biden de Christopher John Lamora comme nouvel Ambassadeur américain au pays de Paul Biya, suscite un tollé dans le pays. Pourquoi la nomination d'un 'homosexuel dans un pays où l'homosexualité est un délit ? Le journaliste Bertin Metsengue a apparemment sa vision de la situation.

Il avance que le président Joe Biden veut faire avaler de force à Paul Biya un plat très épicé. Le président camerounais va devoir accepter les lettres de créances de l'Ambassadeur et en contrepartie les USA vont pouvoir l'aider à attraper les séparatistes qui financent la crise anglophone. Les USA ont déjà mis en branle leur plan. La justice américaine a déjà inculpé trois camerounais impliqués dans le trafic d'armes au Cameroun. De quoi donner des garantis à l'Etat Cameroun.

« L'ambassadeur gay s'est fixé entre autre pour objectif la légalisation de l'homosexualité avant la fin du mandat présidentiel. Il trouvera une alliée de poids , Alice NKom qui malgré l'hostilité du peuple camerounais face à cet acte déshumanisant a choisi d' en être la défenseure et dans une moindre mesure d'en faire la promotion. Il est devient donc clair qu' un conflit idéologique va s'ouvrir entre cet individu , Alice NKom et le peuple camerounais qui est déterminé à ne pas se faire dicter sa façon d'être et ses choix de vie . Certains proposent au président camerounais de nommer aussi un ambassadeur polygame aux Etats-unis pour inculquer au pays de l'oncle Sam les valeurs de cette culture africaine », a-t-il déclaré.

Rejoignez notre newsletter!