Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 02Article 565049

General News of Saturday, 2 January 2021

Source: Actu Cameroun

Voici l'auteur du discours de Paul Biya

Membre du bureau politique du Mouvement pour la renaissance du Cameroun pour l’Europe, il affirme que le président de la République n’est pas l’auteur de son dernier message à la nation camerounaise.
« Dans son discours de fin d’année, Paul Biya n’a mentionné aucun événement s’étant déroulé au mois de décembre. Aucun ; pas un seul ! Ni le nouveau décret de conciliation censé résoudre la crise au NOSO, ni la lumière sur la Socamines (qui nous aurait permis de savoir si le Cameroun va désormais exploiter ses propres ressources naturelles, vu que ses chats miaulent partout que les accords coloniaux ont expiré) », écrit Wilfried Ekanga. Pour lui, il n’y a aucun doute, ce n’est pas le chef de l’Etat l’auteur de ce texte.

« Ni la nouvelle réforme de l’âge des retraites (contre laquelle son propre mandat constitue un anachronisme humiliant), ni le terrible accident de Ndikinimeli survenu il y a cinq jours à peine. La raison ? Eh bien c’est simple. Ferdinand Ngoh Ngoh a rédigé le texte il y a plus de 4 semaines, et l’a fait lire ensuite au lion sans dents. Aucun de ces événements n’était encore survenu, et il était donc impossible d’évoquer des choses qui n’avaient pas encore eu lieu (en particulier le drame routier) », a-t-il indiqué.

CAN

« Par conséquent, ce que vous avez écouté hier n’est en fait qu’un court-métrage sorti il y a déjà plus d’un mois ! L’enregistrement fut réalisé courant novembre après plusieurs essais, vu que les cordes vocales du lion sans dents ne tiennent plus du tout. Même les biyayistes l’ont fort bien constaté hier, même s’ils n’oseront jamais le dire, puisque leur mauvaise foi est plus grosse que le retard de la CAN. Mais ce n’est pas tout ! Au contraire, le meilleur reste à venir. En effet, sur le volet économique, le lion sans dents dit une chose très curieuse », ajoute celui-ci.

En déclarant : « Il est prévisible que notre taux de croissance qui s’était stabilisé autour de 4% lors des années précédentes subisse une nette érosion en 2020. » Non non, vous avez bien lu : il parle bel et bien des prévisions futures pour … 2020 ! À se demander s’il est au courant qu’on est le 31 décembre et que l’année est déjà à son terminus. En gros, soit il n’a même pas relu le papier de Ngoh Ngoh avant de se lancer bêtement, soit il n’a lui-même rien compris de ce qu’il disait. Quoiqu’il en soit, le Cameroun est devenu le premier pays au monde où on peut prévoir le taux de croissance d’une année qui vient de se terminer », conclut W. Ekanga.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter