Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 15Article 541525

General News of Tuesday, 15 September 2020

Source: Actu Cameroun

Voici ce que pense Jean De Dieu Momo à propos des appels à manifestation du MRC

Jean De Dieu Momo Jean De Dieu Momo

Dans une tribune publiée le 13 septembre 2020, le ministre délégué auprès du ministre de la Justice Jean De Dieu Momo conseille aux jeunes de ne pas risquer la prison, en suivant ceux qui les instrumentalisent.

C’est en quelque sorte un appel à prudence que le ministre délégué auprès du ministre de la justice Jean De Dieu Momo lance aux camerounais en général et aux jeunes en particulier. L’homme politique autrefois farouche opposant du régime demande à se compatriotes de ne pas commettre les mêmes erreurs, que lui et qui ont failli le conduire tout droit en prison. Dans sa récente tribune Jean De Dieu Momo parle de ces publications qui vivent bien dans le dos de leurs employés. Ceux-ci publient dans leurs journaux des informations qui incitent à la révolte. Sur la base de ce qu’il constate, il affirme que le Cameroun n’a pas un régime dictatorial bien au contraire. Il pense même que le régime est un peu trop libéral.

Ci-dessous la tribune de Jean De Dieu Momo


Mes chers enfants, mes chers amis, le chemin qui conduit à l’âge de la maturité est plein d’embûches. Svp prenez les bonnes décisions. Pensez à vos parents, à votre famille. Le plus dur est d’arriver à bon port sans jamais avoir été emprisonné ou impliqué dans des coups tordus. La vie n’est pas facile et c’est très bien ainsi. Une vie facile et sans difficultés n’est pas la vraie vie et c’est pourquoi on dit que la vie est un combat. Combat pour la liberté, combat pour la survie, combat pour la vie pour soi et pour sa progéniture. La vie emporte une responsabilité. J’admire ceux d’entre vous qui se battent pour construire leurs maisons, leurs vies et nourrir leurs familles. Croyez-moi les gens qui vous trompent et se servent de vous mènent une bonne et longue vie.

J’ai longuement conseillé un de mes petits frères de Dschang venu chez moi. Il ne m’a pas écouté. Il vivait sa vie tranquille en Espagne. Il a fini en prison. J’ai conseillé un de mes compagnons politique, il ne m’a pas écouté et est devenu extrémiste. Il croupit toujours en prison. Ne montrez jamais vos muscles car il y a toujours celui qui aura de plus gros muscles que vous. Certains finissent au cimetière gratuitement parce qu’ils ont simplement voulu montrer leur muscle.

Moi qui vous parle, je suis un rescapé. J’aurais pu finir ma vie en taule ou au cimetière. Notre pays n’est pas un régime dictatorial et à vrai dire notre pays a un régime trop libéral. C’est peut-être là notre tort. Sans doute faudrait-il être plus rigide. Dans tous les pays du monde le maintien de l’ordre fait face aux extrémistes qui finissent mal pour que la communauté soit maintenue. Qu’on soit en France, aux USA ou en Angleterre, les gouvernants ont l’obligation de maintenir l’ordre et la sécurité pour tout le monde. Beaucoup de “Gilets Jaunes” ou “d’indignés”sont toujours en prison à ce jour. Des vies gâchées en l’espace d’une minute de mauvaise décision. Nulle part au monde, on ne peut tolérer qu’un groupuscule d’agités mettent en péril la paix et la sécurité pour tous.

Selon le Général de Gaule, le gouvernant a deux missions principales d’intérêt général : modifier les vieilles lois pour les adapter au contexte actuel et maintenir l’ordre public pour éviter l’anarchie. Et sur ce dernier point beaucoup de malheureux trépassent juste en voulant montrer qu’ils sont des héros. Un héros au cimetière ou en prison est un poids mort pour sa famille qui devra désormais supporter toute la responsabilité de le nourrir. Ceux de mes anciens compagnons qui sont en prison savent-ils quelles sont les difficultés auxquelles fait face leur famille. Qui va vous apporter à manger en prison? Pensez-y avant de commettre l’irréparable.

Je connais beaucoup de directeur de publication des journaux ou de Télévision qui vivent dans les quartiers chics à Bonapriso ou jouent au golf alors que leurs employés ne sont pas payés. Et ils vendent leurs journaux en incitant de pauvres naïfs à la révolte. Ils ne sont jamais arrêtés eux. Ils vivent leurs vies de l’industrie lucrative du chaos. L’industrie de l’intox. L’industrie du cheval de Troie pour faire dépouiller leur pays par leurs amis et leurs généreux sponsors internationaux de la prédation de l’Afrique.

Je vous en parle du haut de mes 60 ans parce que j’ai été une victime de ces manipulations de notre jeunesse. J’ai eu aussi 30 ans comme toi mon fils. Et j’ai commis les mêmes erreurs. Dieu merci je ne suis pas allé trop loin dans les bêtises car le bon Dieu Meboukem Toh m’a protégé et couvert de tout son corps. Amen. Que ceux qui savent écouter m’écoutent.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter