Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 03Article 611722

Actualités of Tuesday, 3 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Vives contestations à l’Extrême-Nord au sujet des marches de soutien à Paul Biya

Les populations estiment qu’elles souffrent. Les populations estiment qu’elles souffrent.

Le président de l’assemblée nationale a demandé d’organiser les meetings en soutien au président Paul Biya.

Les populations estiment qu’elles souffrent et refusent des marches de soutiens.

D’autres posent des conditions pour participer aux marches.

Dans une circulaire publiée il y a quelques jours, le chef de délégation permanente régionale du Rdpc pour l'Extrême-Nord, exige que les chefs des délégations permanentes départementales organisent des «meetings de soutien au président de la République» dans les meilleurs délais. «J'ai l'honneur de vous demander de bien vouloir organiser, en symbiose avec les présidents des sections et les autres forces vives de votre ressort de compétence, dans les meilleurs délais, les meetings de soutien et de déférence au président de la République son excellence Monsieur Paul Biya, suite aux agissements anti-républicains d'un certain nombre de nos compatriotes résidents en Europe», écrit Cavaye Yeguie Djibril dans sa correspondance datée du 30 juillet 2021.

Une sortie très contestée par certains militants qui estime que les populations de cette région souffrent. « Chaque jour ont nous fait des promesses, on nous demande d’organiser les marches, mais nous ne voyons aucune promesse se tenir et les populations continuent de crever », lance Abdel Nassour. Une marche sous fonds de polémique selon Youssouf Issa Balarabé, président de l'Ojrdpc du Diamaré Centre I, les organisateurs de la marche ne doivent pas se limiter uniquement au soutien au chef de l'État, mais doivent aussi l'interpeller sur certains problèmes qui plombent le développement du département. Youssouf Issa Balarabé a d'ailleurs conditionné sa participation à la marche par la prise en compte de sa préoccupation. Pour cela, il a déjà confectionné des banderoles sur lesquelles on peut lire des messages tels que : «Oui au couple présidentiel. Oui aussi au développement du Diamaré», «Son excellence Paul Biya, le Diamaré réclame des routes», «Son excellence Paul Biya, la jeunesse du Diamaré réclame des emplois».

Cavaye veut forcer la main.

Si certains pensent dénoncent les marches voulues par Cavaye Yeguie Djibril, d’autres estiment que Cavaye Yeguie Djibril veut forcer la main à ses camarades sur ce qui est sensé se faire naturellement. «Nous soutenons et défendons tous le président de notre parti, par ailleurs président de la République. Personne ne peut accepter qu'on s'attaque à lui. Tout le monde a été choqué du comportement barbare de certains de nos compatriotes à l'égard du chef de l'État à Genève. Dans certains départements et arrondissements, les militants du Rdpc ont organisé des marches de soutien au chef de l'État et d'autres s'apprêtent à le faire. C'est une question d'agenda. Dans le département du Diamaré, les préparatifs étaient déjà en cours depuis plus d'une semaine. Puisque la marche du soutien au chef de l'État a été programmée, mais elle n'a pas lieu à la date indiquée parce qu'on attendait le retour du gouverneur à Maroua qui doit recevoir à la fin de la marche, la motion de soutien. La date de cette marche a été arrêtée bien avant la lettre de Cavaye Yeguie.

Mais dans l'opinion, on pourrait facilement penser que la marche est organisée suite à la correspondance de Cavaye Yeguie. Ce qui n'est pas vrai», déplore un militant du Rdpc, habitant à Maroua. Cette source révèle que finalement, le Diamaré organisera la marche du soutien au chef de l'État mercredi prochain, 04 août 2021.

Rejoignez notre newsletter!