Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 04 22Article 592006

Actualités of Thursday, 22 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Vision 4: voici les raisons du limogeage de Jean Jacques Zé

Près de 24 heures après le limogeage de Jean Jacques Zé de son poste de DG de Vision 4, l'on commence par avoir des premiers éléments de cette décision.


Vision 4 a annoncé au cours de son 20h de ce 22 avril le limogeage de son DG, Jean Jacques Zé. Le journaliste est accusé de fraudes lourdes, sans plus détails.

Selon le lanceur d'alerte Boris Bertolt, Jean Jacques Zé a été victime de l'affaire Remy Ngono. « Tout remonte en réalité au reportage de VISION 4 de vendredi soir où J.P Rémy Ngono est comparé à un homosapiens. Ce soir-là c’est un tollé dans le monde des médias camerounais. Des journalistes contactent Jean Jacques Ze pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme une dérive . Mercredi matin en conférence de rédaction, c’est la guerre totale. Jean Jacques Ze est très en colère contre son rédacteur en chef Bruno Bidjang et le journaliste. La rédaction est divisée. Certains estimant que Bruno Bidjang n’a fait qu’obéir aux ordres de son patron Jean Pierre Amougou Belinga. Les échauffourées de la conférence de rédaction sont rapportées à Amougou Belinga. Le PDG de Vision 4 sourit et lance: "Jean Jacques Ze a toujours été un pharisien. C’est un opposant mais c’est aussi cela une télévision". Tout semblait rentrer dans l’ordre lorsque Jean Pierre Amougou Belinga apprend que Jean Jacques Ze dîne régulièrement avec ses ennemis y compris au sein du gouvernement qu’il rencontre. Le PDG de Vision 4 entre en colère. Il se remémore le feuilleton Obama. Lui qui pense avoir donné tous les moyens à Jean Jacques Ze. Il prend la décision de le licencier. 1ère étape, il est limogé du poste de directeur général de Vision 4 le même jour. Ce matin, Jean Jacques Ze a été sorti des groupes whatsapp de l’entreprise. Sauf changement de dernière minute Sa voiture devrait lui être retirée dans les prochaines heures. Amougou Belinga l’accuse de trahison », révèle Boris Bertolt.

« J’attends d’être notifié et peut être d’être fixé sur la faute lourde. N’ayant pas eu de demande d’explication ou autre chose avant, je ne peux dire exactement ce qui m’est reproché », a déclaré quant à lui Jean Jacque Zé, contacté par nos collègues de Télé’Asu ce 22 avril. Troisième Directeur Général de Vision 4 limogé en 1 an, Jean Jacques Zé explique donc être toujours dans le flou, alors qu'il est accusé par son PDG de fautes graves.