Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 26Article 544495

General News of Saturday, 26 September 2020

Source: camerounweb.com/boris bertholt

Vision 4 : des employés d'Amougou Belinga sans salaire depuis plusieurs mois

"Des employés de VISION 4 ont été mis en congé technique il y a plusieurs mois pour des raisons de confinement et de limitation des effectifs. Au moment de la restructuration, certains ont déposé leurs CV tel que demandé.

A la fin une liste des personnes licenciées est sortie (avec certaines personnes en congé technique). Certains en congé technique avant la restructuration ont été retenu mais n’ont pas de salaires. Y compris ceux qui sont partis en congé technique avant.

Départ de Bonga

Francis Bonga n'est plus journaliste au groupe l'Anecdote.

Dans la lettre de démission adressée à son top management du groupe l'Anecdote, le journaliste exprime son regret de ne plus pouvoir collaborer avec ce dernier.
"C'est avec un pincement de cœur que je vous écris pour vous faire part de ma décision de mettre un terme à ma collaboration avec le groupe l’Anecdote " a-t-il souligné.
Francis Bonga reste aussi nostalgique et exprime dans le même texte sa reconnaissance à Jean-Pierre amougou Belinga: « Je pars d’ici là tête pleine et haute parce qu’à vos côtés, j’ai beaucoup appris. J’ai rencontré un père, un homme généreux. Je vous suis infiniment reconnaissant ».

Il n'a pas évoqué les raisons de son départ de ce média.

Notre confrère a été nommé chef du service économie il y’a seulement deux jours après la restrucutration de la boîte.

Il faut souligner que c'est le troisième dinosaure à quitter le groupe de médias dirigé par Jean Pierre Amougou Belinga en quelques mois seulement après Ernest Obama et Parfait Ayissi.

Francis Bonga reprend ses prestations au cabaret 'Le Brasier'

C'est au cabaret le brasier à mvog Ada "quartier carabotes" comme le surnomment les habitants de la capitale que l'ancien journaliste de vision 4 se produisait en spectacle ! Il n'aurait pas chômé longtemps le Bonga...
"Aidez-moi ohh quand je suis encore en vie n'attendez pas le jour de ma mort hé pour m'acheter maison... Ceux qui étaient avec moi pendant mes moments de gloire subitement ont tous disparu hé mama ohh bandé..."

Voilà quelques tubes repris hier au cabaret le brasier par le Bonga, la clientèle satisfaite de sa prestation lui lancera quelques pièces en lui demandant de ne surtout pas lâcher car c'est au bout de ses efforts qu'on peut avoir son propre jet privé.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter