Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 08Article 571978

General News of Monday, 8 February 2021

Source: BORIS BERTOLT

Violente bagarre au cabinet de Béti Assomo entre un Capitaine de vaisseau et un Colonel

Nous vous proposons le récit de cette bagarre tel que rapporté par le lanceur d'alerte Boris Bertolt.

C'est inédit dans l'histoire du ministère de la défense. A cette veille de nominations au sein des forces de défense camerounaises, les choses de mal en pire autour du ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo. Le scandale le plus récent et qui fait des vagues au sein des forces de défense c’est la bagarre qui a eu lieu jeudi 4 février 2021 au cabinet de Beti Assomo et qui a opposé ses deux principaux collaborateurs à savoir : le capitaine de vaisseau, Oloungou, chef secrétariat militaire et le colonel Ngolo Ngomba, chef du secrétariat militaire adjoint. N’eut été l’intervention de certains officiers supérieurs qui se trouvaient au secrétariat militaire à ce moment, la situation aurait pu encore être catastrophique.

En effet, nos sources soulignent qu’au cœur de cette bagarre, un conflit latent depuis depuis l’arrivée du capitaine de Vaisseau Oloungou comme chef de secrétariat militaire il y a 6 mois. En effet, les deux étaient amis depuis la garde présidentielle. Le lieutenant -colonel Ngolo Ngomba chef du secrétariat militaire adjoint, est proposé chef du secrétariat militaire lorsqu’il passe colonel par Beti Assomo. Malheureusement, l’année, dernière à la lecture des nominations, Paul Biya nomme le capitaine de vaisseau qui était attaché de défense au Maroc. Ngolo Ngomba accuse son ancien ami de l’avoir poignardé dans le dos.

Mais, les choses sont allés de mal en pire par la suite. Des officiers supérieurs soulignent que le capitaine de Vaisseau, Oloungou décèle des erreurs managériales du secrétariat militaire avant son arrivée qui empêchaient une bonne collaboration entre le ministère de la défense et des entités telles que les SED, le Chef d’Etat-major des Armées (CEMA) et le secrétariat du ministère de la défense. Il fait des propositions au ministre de la Défense. Ngolo Ngomba, qui est avec Beti Assomo depuis sa nomination à la tête de ce ministère, perçoit cela comme un affront.

La goutte d’eau qui fait déborder le vase sera les avancements des officiers du 1er janvier 2021. Après la commission, le chef du secrétariat militaire a demandé à ce que le rapport de la commission qui n’était pas présidé par Beti Assomo soit transmis en l’Etat au ministre de la défense par crainte que des modifications soient effectuées au cas où le document tombait sur la table de son adjoint.

C’est dans ce contexte que jeudi dernier, le capitaine de Vaisseau, Oloungou demande à Ngolo Ngomba que les propositions affectations venues des différentes entités du ministère de la défense soient traitées selon les instructions du ministre. Lorsque Oloungou reçoit la copie transmise par Ngolo Ngomba il découvre que les propositions ne sont pas telles qu’elles avaient été suggérées par les SED, le CEMA, les Etats – major (terre, air, mer) et le secrétariat général. Oloungou découvre que le capitaine de vaisseau, Essomba Jean Paul se retrouve parachuté comme attaché de défense du Cameroun en Allemagne pour remplacer le colonel Bindele qui est arrivé il y a moins de six mois.

Oloungou demande à Ngolo Ngomba de se référer au ministre de la Défense pour ce qui concerne les missions militaires. Ngolo Ngomba se fâche et hausse il lui lance : « tu es colonel au même titre que moi. Donc aucune instruction à recevoir toi ». Dans sa colère contre son patron, Ngolo Ngomba crie tellement qu’il s’emporte ajoute : « tu as également été nommé par décret présidentiel ». C’est à ce moment que les hostilités se déclenchent…. Chance des officiers supérieur sont dans la salle d’attente. Ils réussissent à empêcher le déchirement des tenues militaires.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter