Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 17Article 580378

General News of Wednesday, 17 March 2021

Source: Cameroon Info

Violence en milieu scolaire: le lycée Bilingue de Deïdo bardé de caméras de surveillance

D’autres mesures plutôt drastiques ont été mises en place par l’administration du lycée pour éviter qu’un autre drame de ce genre ne se reproduise.


Le 29 mars 2019, Rochman Blériot Tsanou un élève âgé de 17 ans, régulièrement inscrit en classe de seconde au Lycée Bilingue de Deïdo à Douala, a été poignardé à mort par des élèves exclus l’année précédente, s’étant infiltrés dans l’établissement vêtus de la tenue réglementaire. L’incident macabre s’est déroulé le jour de la remise des bulletins du second trimestre. L’infortuné qui n’a pas directement succombé à sa blessure, a finalement rendu l’âme à l’hôpital de district de Deïdo. Près de deux ans après le drame, l’administration de cet établissement scolaire public a pris des mesures drastiques pour s’assurer qu’un tel drame ne se reproduira pas de sitôt.

Le Lycée bilingue de Deido est aujourd’hui un lieu de savoir placé sous haute surveillance. Pas moins de 16 caméras de surveillance ont été installées dans l’enceinte du lycée. Ces dernières permettent aux responsables d’être au fait des entrées et des sorties et des différentes activités légales ou dangereuses qui y sont menées. La précédente tenue de classe obligatoire étant trop facile d’accès, des individus sans foi ni loi se la procurant pour s’infiltrer dans le lycée et passer incognito, elle a été changée. Le trou béant fait sur l’un des murs de la clôture a également été refermé. Quant aux filles, elles doivent désormais se raser la tête comme les garçons.

D’après Maurice Seyapdjé, censeur au lycée bilingue de Deido, cette mesure était plus que nécessaire, parce que certaines élèves cachaient dans leurs cheveux, qui des cigarettes, des joints de cannabis et parfois des comprimés de tramol, une substance psychotrope très prisée par les jeunes. En plus de cela, avant d’entrer dans les classes, tous les élèves doivent préalablement passer au détecteur de métaux. Bien que particulièrement contraignantes, ces mesures qui sont effectives depuis plus d’un an, ont favorisé le retour du calme et de la sérénité au sein de cet établissement scolaire public.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter