Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 23Article 615097

Actualités of Monday, 23 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Viol, diffamation : 3 cadres du PCRN face à leur destin ce jour

3 cadres du PCRN face à leur destin ce jour 3 cadres du PCRN face à leur destin ce jour

• les cadres du PCRN ont rendez-vous avec les enquêteurs

• Ils sont accusés de plusieurs faits graves

• Clotaire Nguedjo se défend


Il y a quelques jours, Clotaire Nguedjo faisait le tour des réseaux sociaux, menaçant les journalistes qui relayaient sa convocation à la brigade de recherche de Douala II. Et pourtant le cadre du PCRN et ses amis Fritz Messe Messe, Julien Bapes Bapes et Jean Louis Batoum sont bien invités ce jour à la gendarmerie pour des faits les concernant. Cette audition est importante pour la suite de la procédure enclenchée par la jeune Mirabelle Lingome à qui les cadres du PCRN ont grossièrement attribué une sextape. Les tentatives de la rédaction de CamerounWeb pour entrer en contact avec les quatre suspects ce jour sont vaines.

Selon le lanceur d’alerte Boris Bertolt, des plaintes ont été déposées contre Fritz Messe Messe, Julien Bapes Bapes et Jean Louis Batoum pour diffamation, atteinte à la vie privée, propagation de fausses nouvelles, viol, injures et outrage à l’ethnie.

Avant la convocation des suspects, la plaignante Mirabelle Lingome a été entendue pendant plusieurs heures par les enquêteurs. Pour rappel, la jeune dame a été violée par des individus non identifiés quand elle avait décidé de porter plainte contre Clotaire Nguedjo, Fritz Messe Messe, Julien Bapes Bapes et Jean Louis Batoum pour atteinte à la vie privée.


Défense de Clotaire Ngue



Le cadre du PCRN accusé d’avoir monté de toute pièce une histoire de sextape impliquant la jeune Christelle Mirabelle Lingom, s’est prononcé publiquement sur le sujet. Il reconnait s’être trompé sur l’identité de la personne qui figurait dans la sextape en question. Il indique également avoir présenté des excuses à Mirabelle puis supprimé les publications litigieuses.

Il n’arrive toutefois pas à expliquer comment il a pu réaliser une interview avec Mirabelle alors que le seul message qu’il reconnait lui avoir envoyé était : « Bonjour Christelle, je te demande sincèrement les excuses, juste, une confusion. Merci Clotaire ». Pour l’heure Cabral Libii continue par défendre ses éléments qui sont accusés d’avoir détruit la vie d’une fille.

« Après quelques jours, lorsque la fille , qui était en contact avec mes sources d'informations a fait comprendre que ce n'était pas elle dans cette vidéo, naturellement, j'ai supprimé toutes mes publications à son sujet , j'ai cherché à avoir son contact ,ce que j'ai eu via son ex copain. J'ai appelé la fille(Mirabelle) pour lui présenter mes excuses et voir dans quelle mesure la rencontrer pour en discuter, ce à quoi elle n'a pas donné suite. Toutefois, le 30 juin 2021 je lui ai quand même laissé un SMS (cf capture) pour lui présenter mes excuses que c'était une confusion de personne », avait déclaré Clotaire Ngue.

Rejoignez notre newsletter!