Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 04 12Article 588517

Actualités of Monday, 12 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Vincent Sosthène Fouda rend hommage à Guillaume Oyono Mbia

endeuillé endeuillé

Selon l’universitaire, l’auteur de trois prétendants un mari fut un écrivain de talent, visionnaire et un grand théoricien de la sociologie de nos villages.

Guillaume Oyono-Mbia une mémoire de rire qui a su fixer le temps pour le transformer en littérature camerounaise

L’universitaire, écrivain, essayiste, Guillaume Oyono Mbia s’éteint dans le cycle de mort qui frappe en ce moment des noms que beaucoup de gamins devenus adultes ont prononcé au point de faire corps avec eux. Oyono Mbia avait été envoyé en Angleterre pour ses études et est entré à l’Ecole Normale avec l’humour d’humour d’un enseignant de littérature.
C’était un écrivain de talent, visionnaire et un grand théoricien de la sociologie de nos villages que l’on retrouve dans les Chroniques de Mvoutessi qui n’ont pas connu le même succès que Trois Prétendants un Mari. Il aura contribué à faire avancer les travaux linguistiques, littéraires et anthropologiques consacrés aux langues et cultures du Cameroun, 256 langues comme j’aime à le dire et répéter afin que les jeunes générations le gravent dans leur vécu de tous les jours. Il a permis par ces travaux la diffusion des valeurs de partage de solidarité et de respect.

Je m’incline devant la mémoire de cet essayiste, je présente mes sincères condoléances à sa famille et les assure du soutien des miens dans cette épreuve douloureuse.
Professeur Vincent-Sosthène FOUDA-ESSOMBA

Rejoignez notre newsletter!