Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 23Article 563936

xxxxxxxxxxx of Wednesday, 23 December 2020

Source: Camerounweb.com

Vie privée : une jeune fille divise Jean de Dieu Momo et Me Claude Assira

Dans une lettre confidentielle envoyée à Jean De Dieu Momo, Me Claude Assira accuse ce dernier de monter une ancienne copine contre lui. Le ministre délégué auprès du ministre de la justice agirait de la sorte pour se venger. En effet Me Assira n’aurait pas témoigné en faveur Momo dans un procès pénal ouvert contre lui en France.


« Depuis lors comme par hasard, la jeune fille dont vous faisiez état dans notre conversation du 18 novembre 2020 et dont je n'avais plus de nouvelles plus de deux ans a refait irruption dans ma vie personnelle, ma vie professionnelle et ma vie familiale avec une détermination nuisible que mon expérience professionnelle d'avocat ne m'a jamais permis de connaitre :
- Elle s'est rendu à mon cabinet à l'improvise le 14 décembre 2020 vers 11 heures du matin, exigeant de me voir

- Elle s'est ensuite rendu à mon domicile malgré le risque d'y trouver mon épouse avec un risque d'esclandre qui aurait pu conduire à un incident grave
- Elle a photographié mon domicile et m'en a envoyé des images
-Elle m'a adressé des menaces de mort et formulé des menaces contre mes parents et mes enfants


- Elle m'a menacé tout à la fois de poursuites judiciaires, d'atteinte à ma réputation en se rendant à l'ordre des avocats et à l'université catholique où j'enseigne, pour m'y nuire


-joignant le geste à la parole, elle a écrit un message à mon épouse le 17 décembre 2020 au matin vi son numéro de téléphone qu'un généreux "bienfaiteur" a pris le soin de lui confier.


- Elle a posté le 19 décembre 2020 un message calomniateur à mon égard sur un réseau social », apprend-on dans la lettre.
De son côté le ministre Jean de Dieu Momo nie toute implications dans les déboires de son confrère avocat/


« Voici la réponse de Fo’o Dzakeutonpoug : « Parfois il y a des gens apparemment bien portant mais qui sont perturbés. Voici une lettre que j’ai retrouvée sur ma table ce matin. Elle est écrite par une personne que je croyais de bonne foi et qui m’implique curieusement dans tous les malheurs de sa vie. Pardon dites-lui que Momo ne tire pas dans le dos des gens. Momo tire en face et à vue. Sinon quel plaisir peut-on tirer des balles dont le destinataire ne connaît pas l’origine? Hein ?Je ne suis pour rien dans ce qui arrive à ce monsieur.


Ayant fait un faux témoignage à mon encontre consistant à dénaturer les faits pour me faire incriminer, j’ai produis à ce monsieur le déroulement des faits réels pour rafraîchir sa mémoire, croyant qu’il s’était trompé. Mais non il a persisté dans sa roublardise. Aujourd’hui il croit que je lui faisais “pression” pour témoigner en ma faveur. Ce dont je n’ai nul besoin puisque la vérité témoigne déjà en ma faveur.
En vérité, j’avais pensé qu’il était toujours blessé à la suite du débat que j’avais eu avec lui a la télé et au cours duquel j’avais ridiculisé ses positions peu Juriques et proches de la pègre. Je croyais qu’il était devenu mon ennemi pour cela. C’est pourquoi j’ai jugé utile de le rassurer qu’il ne s’agissait que d’un débat et que je n’avais rien de personnel contre lui, puisque par le passé j’avais déjà eu à prendre La Défense de son père magistrat, dans ses déboires professionnels.


Par pur amitié, je lui ai recommandé de faire le ménage autour de lui pour éviter d’être sali par un scandale dont j’étais averti. Voilà que le monsieur croit que c’est moi qui suis caché derrière le rideau pour activer le feu de ses irresponsabilités!!!


Monsieur je n’ai absolument rien à voir dans vos ennuis. Elle vous a dit qu’elle me connaît? Ou que c’est moi qui suis son conseiller? Mon frère si vous faites un enfant dehors occupez-vous en et dans tous les cas Réglez vos problèmes loin de moi et évitez d’associer mon nom dans vos affaires privées. Je n’ai absolument pas besoin de faire des représailles contre vous. Il me suffit de vous avoir identifié comme étant une personne peu fréquentable. Et de vous barrer comme je vous ai bloqué. Comme du reste votre compagnonnage du groupe whatsapp en question. Oubliez moi car je vous ai effacé de ma mémoire svp. #momojeandedieu


PS. Cette lettre n’est plus confidentielle à partir du moment où vous menacez de la rendre publique. Alors je vous y aide pour vous prouver que je n’ai absolument rien à voir dans vos problèmes libidineux. », répond-il en publiant la lettre en question.




Parfois il y a des gens apparemment bien portant mais qui sont perturbés.

Voici une lettre que j’ai retrouvée sur ma...

Publiée par Fo'o Dzakeutonpoug sur Mardi 22 décembre 2020

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter