Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 08Article 606928

Actualités of Thursday, 8 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Vidéo de se3tape : Akere Muna dénonce la violation des espaces privés

Les auteurs de cette torture doivent faire face à la loi Les auteurs de cette torture doivent faire face à la loi

L’ancien bâtonnier est très remonté contre la violation des droits de l’homme au Cameroun.

Il s’insurge notamment contre la violation des espaces privés et la diffusion des images des personnes nues sur les réseaux sociaux.

Pour l’avocat international, il s’agit d’un traitement dégradant et les auteurs doivent faire face à la loi.

La diffusion des images des personnes nues filmées parfois dans leur domicile inquiète l’ancien bâtonnier Akere Muna. Il l’a d’ailleurs vertement condamné il y a quelques jours dans une de ses publications. A ce sujet, l’ancien président de Transparency International Cameroun a indiqué : « deux jours de suite, des espaces privés ont été envahis par des citoyens menacés et filmés nus. Ceci en violation de la Convention des Nations Unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants que le Cameroun a ratifiée », a-t-il dénoncé. Pour maitre Akere Muna ces actes constituant une violation du droit international et du droit national doivent etre réprimandés selon ce que prévoit le Code pénal camerounais. C’est pourquoi : « les auteurs de cette torture doivent faire face à la loi », tranche-t-il.

Les faits

Il y a quelques jours, les gendarmes de Douala faisaient irruption dans un domicile privé où se passaient des scènes d’orgies entre personnes adultes. La scène a été filmée par des éléments de la gendarmerie. On y aperçoit environ 5 jeunes filles et une dizaine de garçons. Sur les tables on voit des bouteilles de whisky vide, des gobelets emploi-jeté, des plats etc. Selon nos informations, la scène s'est déroulée dans un appartement au quartier Bonamoussadi à Douala.

Nos investigations nous ont fait aboutir aux informations selon lesquelles ce type de pratique commence généralement dans des fora WhatsApp libertin. Au départ, chacun exhibe ses parties intimes pour aguicher ceux qui se sentiront attirer. C'est ainsi que les rendez-vous sont pris dans des appartements que les hommes prennent souvent le soin de cotiser pour la location. Le vin coule à flot. Parfois la cigarette et la drogue répondent aux abonnés présents. Après avoir bu, fumé, mangé etc, ils passent à l'acte.
Arrêtés puis conduit à la brigade les auteurs des orgies ont été libérés après avoir déboursé de fortes sommes d’argent.

Rejoignez notre newsletter!