Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 13Article 512440

Politique of Wednesday, 13 May 2020

Source: cameroon-info.net

Victoire présidentielle: Michelle Ndoki répond aux attaques de Kah Walla sur Kamto


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

L’avocate invite ceux qu’elle appelle «les Enfants de ma Terre» à tourner la page du scrutin présidentiel de 2018 et à lutter ensemble pour le changement.
C’est une sortie qui suscitera sans aucun doute la controverse. Dans un message posté sur sa page Facebook et adressé à tous «les Enfants de ma Terre, pas seulement à ceux qui sont militants du MRC», le 12 mai 2020, Me Michèle Ndoki, vice-présidente des femmes du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, rappelle à ces derniers de ne pas oublier «qui nous sommes et ce que nous voulons: le Changement ! Non pas le remplacement d'un élu par un autre, non pas de voir la victoire déclarée d'un compétiteur sur un autre».

«Nous voulons voir et sentir la transformation dans nos vies que les élus sont censés provoquer. L'économie doit être plus performante, le système éducatif doit être réformé pour produire des ressources humaines dont les compétences correspondent aux besoins du marché, le système de santé doit être à la hauteur des exigences de ceux qui produisent la richesse et tous doivent retrouver confiance en notre justice. Ça c'est le Cameroun que nous voulons, le Cameroun que nous méritons», écrit-elle.

Et pour bâtir ce nouveau Cameroun, «ça ne se fait pas en avançant la tête tournée vers l'arrière. Octobre 2018 était un tournant décisif dans l'histoire de notre belle Nation. Il y en a d'autres à négocier. Regardons droit devant et resserrons les rangs, pour les aborder», soutient la militante du MRC.

Un message publié à la suite d’une déclaration de la présidente du Cameroon people’s Party (CPP), Edith Kah Walla. Dans ladite déclaration, adressée aux militants du MRC, la militante et responsable du mouvement «Stand up For Cameroon» déclarait ceci: «L’enjeu actuellement est national. Les élections ont eu lieu. Elles étaient de mauvaises élections. Quand un jeu est mauvais, on ne reste pas à revendiquer la victoire… Si vous restez dans la position du ‘‘président élu’’ vous n’allez pas rassembler les forces vives».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter