Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 27Article 593443

General News of Tuesday, 27 April 2021

Source: cameroonintelligencereport.com

Ventes d'armes, exploitation des ressources: la France, un danger évident pour le Tchad et l'Afrique

Dans son livre, Néo-colonialisme: la dernière étape de l'impérialisme, Kwame Nkrumah, l'un des esprits les plus brillants et des dirigeants les plus remarquables à sortir d'Afrique, a écrit que le néocolonialisme d'aujourd'hui représente l'impérialisme peut-être à son stade le plus dangereux. Le grand esprit a écrit: «L'essence du néocolonialisme est que l'État qui y est soumis est, en théorie, indépendant et possède tous les attributs extérieurs de la souveraineté internationale. Son système économique et donc sa politique politique sont dirigés de l'extérieur. La mort de l'homme fort Idriss Deby la semaine dernière et le rôle de la France dans le massacre de la constitution du Tchad et dans le choix de la nouvelle direction du pays ont de nouveau révélé le chef affreux du néocolonialisme en Afrique.

Idris Deby a pris le pouvoir lors d'un coup d'État en 1990 et a été un meurtrier prolifique de ses opposants politiques et s'est nommé maréchal du Tchad lors d'une cérémonie somptueuse mais primitive en août 2020. Bien que le Tchad soit doté d'énormes gisements d'uranium, de pétrole et d'or, comme beaucoup de ses voisins, beaucoup de ses plus de 12 millions d'habitants vivent dans une pauvreté lamentable. Le pays souffre d'infrastructures inadéquates, d'une corruption de premier ordre et de conflits internes. Il est inondé de violations des droits de l'homme et, selon le Fonds pour la paix, en 2020, le Tchad était classé 7e dans son indice des États fragiles. En termes simples, le Tchad est un État en faillite. Avec son voisin, la République centrafricaine, le Tchad a l'espérance de vie la plus basse au monde.

Le Tchad est inondé d'armes grâce à l'implication de la France dans le déclenchement de la guerre en Libye. L'incendiaire prétend maintenant être le pompier. La politique de déstabilisation des régions pour faciliter le vol de matières premières est une tactique bien connue des impérialistes et des néocolonialistes. Les rebelles FACT au Tchad offrent une classe de maître dans la guérilla, et cette guerre est loin d'être terminée. Si le passé est quelque chose à dire, la supériorité militaire n'est pas une garantie de gagner une guerre d'occupation.

Malgré un catalogue de 30 ans d'accomplissements criminels par le tué Idriss Deby, le président français Macron vendredi dernier, lors d'une visite à N'djamena pour installer son nouveau mannequin sélectionné par la France, a déclaré: «La France ne laissera personne remettre en question ou menacer aujourd'hui ou demain la stabilité et l'intégrité du Tchad. »La photo de Macron souriant avec son nouveau mannequin au Tchad à l'enterrement d'Idriss Deby est provocante pour les panafricanistes du monde entier. De nombreux pays sont rusés dans leurs activités impérialistes en Afrique, mais la France ne cache pas ses ambitions et ses actions honteuses et honteuses. Cette arrogance de supériorité et de domination des blancs sur l'Afrique assumée par la France et facilitée par de nombreux ânes africains passant pour des dirigeants est le défi politique le plus important de notre génération. L'Afrique doit affronter et vaincre ce mal.

La suggestion que la France soit au Tchad et au Sahel pour combattre les terroristes islamiques est pour les oiseaux. Selon www.worldstopexports.com, la France exporte de l'électricité d'une valeur de 3 milliards de dollars par an. La France est le deuxième exportateur d'électricité de la planète et la principale source de cette électricité est l'uranium. L'uranium est la clé de l'économie française, mais le pays n'a pas la chance de disposer de ses gisements. Le Mali et le Tchad possèdent de vastes gisements d'uranium. Élémentaire!

Il est dégoûtant de constater que, alors que le peuple tchadien vit dans des pannes d'électricité constantes et une pauvreté sans fin, l'État français gagne de manière flagrante des milliards de dollars américains avec l'uranium volé au Tchad. Rien de plus insultant. Lors des funérailles d'Idriss Deby, le président Macron a déclaré: «Vous avez vécu en tant que soldat; vous êtes mort en tant que soldat les armes à la main. Vous avez donné votre vie pour le Tchad pour défendre ses citoyens. Idriss Deby a fait une vie en aidant et en encourageant les multinationales françaises et le Trésor français dans leur quête clandestine des ressources du Tchad alors que son peuple mourait dans la pauvreté.



Bien avant la naissance de Macron, son pays avait participé sans succès à de nombreuses guerres néocoloniales et impérialistes contre les peuples autochtones d'Afrique, et l'Algérie vient toujours à l'esprit. La présence illégale actuelle de la France au Mali pour l'uranium et l'or et sa relation politique continue avec des inducteurs corrompus en France-Afrique sont le plus grand danger pour l'Afrique depuis la traite des esclaves. La France a obstinément refusé de tirer des leçons de l'histoire, et Macron a prouvé que le néo-colonialisme est profondément enraciné dans la psyché politique française.

Ne nous y trompons pas; le but du néocolonialisme, comme l'écrivait Kwame Nkrumah, est l'abus, l'exploitation et le vol. La détermination acharnée de la France à ne pas décoloniser est évidente, et le moment est venu pour les Africains d'arrêter le silence et de participer à la sortie des néocolonialistes du continent. L'idée que la constitution tchadienne peut être massacrée et le parlement dissous parce que la France l'a dit est un vandalisme politique inacceptable. La France n'a pas su reconnaître que les Africains sont fatigués de ses artifices et de ses arrogantes poursuites néocoloniales. Au Cameroun, au Gabon, en Guinée équatoriale et au Congo Brazzaville voisins, l'instabilité politique et la pauvreté sont monnaie courante car les politiques françaises ont produit des États en faillite.

La France n'a rien appris en Algérie et en Libye et est sur le point de commettre les mêmes erreurs au Tchad. L'action de la France au cours de la semaine dernière ne fait pas que nuire au Tchad; cela fait mal à toute la région subsaharienne. Pour que l'Afrique change, nous devons changer de paradigme. Nous devons accepter que la pauvreté économique et le retard politique de notre continent soient dus à des politiques élaborées dans les capitales occidentales et exécutées par des mannequins triés sur le volet passant pour des dirigeants. Notre silence est criminel et équivaut à de la complicité. Nous devons être radicaux face aux néocolonialistes et à leurs collaborateurs. Le moment est venu pour les Africains de se défendre.

À 68 ans, Idris Deby a été récemment élu pour un sixième mandat. Triste! Tout le monde avec un minimum d'honnêteté accepterait que la pseudo-élection soit une mascarade. Certains ont déclaré à tort qu'il était un allié de la France dans la lutte contre les groupes djihadistes à travers l'Afrique de l'Ouest. Comme beaucoup de ses confrères en erreur en France-Afrique, il était un laquais français qui mettait les ressources de son pays à la disposition des géantes multinationales françaises et de l'État de France. Comme la France, Idris Deby était un ennemi de l'Afrique.

Frantz Fanon a exhorté les nations sous-développées à ne pas se contenter des définitions et politiques attribuées par les colonisateurs, car ces politiques sont conçues pour exploiter et opprimer. Les Africains doivent trouver des moyens créatifs de gérer leurs affaires politiques et leurs ressources sans interférence de la France et des autres impérialistes. Les Africains ne peuvent plus permettre aux hommes de races et de nations différentes de définir leurs expériences. Nous devons appeler le néocolonialisme et l'attaquer partout où il lève la tête laide.

Pendant 30 ans, Idris Deby a mal dirigé et assassiné son peuple avec le soutien de la France. A 37 ans, Mahamat Idriss Deby prend le relais après que la France l'ait choisi pour succéder à son père. Il a pour mission de poursuivre les politiques conçues à Paris pour appauvrir le peuple tchadien tout en enrichissant l'État français: le néocolonialisme. François Verschave avait raison à propos de France-Afrique lorsqu'il écrivit que c'était le scandale le plus prolongé de la Ve République. Malheureusement, la France n'est pas sur le point de mettre un terme à ce scandale de son plein gré. La France représente donc un danger clair et évident pour la stabilité politique et la prospérité économique de l'Afrique. Les Africains doivent résister à ce mal.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter