Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 12Article 548011

General News of Monday, 12 October 2020

Source: cameroonvoice.com

Vaccination de Poliomyélite: Camus Mimb dézingue proprement Manaouda Malachie

Frappé par le virus depuis l'enfance, le journaliste Martin Camus Mimb a rappelé sa dangerosité, mais s'est surtout indigné des méthodes inefficaces et inopérantes employées par le ministère de la Santé dans le cadre de la campagne de vaccination.

C’est sur son compte officiel que Martin Camus Mimb a laissé éclater sa colère après la vidéo devenue virale qui met en scène un agent de la santé voulant forcer une mère à faire vacciner son enfant. « Mais au nom de quoi un parent peut subir la violence que je vois dans cette vidéo ? Qui vous donne le droit d’expulser un enfant de l’école où il est inscrit parce que son parent s’oppose à sa vaccination ? Au nom de quoi on peut servir aux enfants et dans une école, un spectacle aussi con que les acteurs qui le font? C’est quel langage ordurier dans un établissement scolaire ? » s’indigne le promoteur de Radio Sport Info.

Quelle est la faute de cette maman en dehors de votre incapacité à pouvoir lui faire accepter la pertinence de ce que vous voulez imposer à son enfant ?


La publication de l’homme de média ne vise pas à soutenir les parents qui se montrent sceptiques face à cette campagne de vaccination. Pour ne pas y laisser planer le doute, Martin Camus confie être une victime de la Poliomyélite. « J’ai été victime de poliomyélite à l’âge d’un an et demi. Je suis mieux placé pour demander aux parents d’éviter à leurs enfants, l’enfer de la maladie, dont les séquelles perturbent mon quotidien jusqu’à ce jour.» a-t-il révélé avant de reconnaître que le scepticisme des parents n’est que le fruit d’une démarche boiteuse inappropriée pour ce qui est de la communication autour de la maladie. « Si en 2020 il y a encore des parents qui s’opposent à la vaccination de leurs enfants, c’est que votre sensibilisation est inefficace et vos méthodes sont inopérantes…Quelle est la faute de cette maman en dehors de votre incapacité à pouvoir lui faire accepter la pertinence de ce que vous voulez imposer à son enfant ? », commente le journaliste.

Et de préciser « Personne n’a le droit de vacciner mon enfant sans mon consentement, mais je n’ai pas le droit de mettre la santé de mon enfant en danger. Mais ça autorise que l’école ouvre les portes aux brutes pour procéder ainsi?» . Pour Martin Camus Mimb, c’est la folie des grandeurs que suscite généralement les postes de pouvoir qui peut expliquer ces écarts regrettables « Mais arrêtez dans ce pays! La petite nomination ou le petit pouvoir que vous avez ne vous donnent pas le droit de vie ou de mort sur les citoyens. Que le Directeur de cette école qui a laissé sortir cet enfant avec en prime tant de violence réponde de sa légèreté. L’école est un espace de socialisation et d’éducation. Pas un lieu de terreur. C’est quoi cette folie ?».

Lancée le 09 octobre dans sa seconde phase, la campagne de vaccination contre la Poliomyélite s’achève ce 11 octobre au Cameroun. Selon les autorités sanitaires (OMS), le poliovirus sauvage, qui est responsable de la poliomyélite, a été officiellement éradiqué en Afrique, mais continuerait de sévir dans certains pays dont le Cameroun. Les entreprises boiteuses du gouvernement pourrait bien favoriser une prolifération de cas sur l’étendue du territoire.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter