Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 12Article 579211

xxxxxxxxxxx of Friday, 12 March 2021

Source: camerounweb.com

Vaccin contre le Covid-19 qui paye la facture ?

La Cameroun s'apprête à recevoir les premières doses de vaccin dans les prochains jours. Il s'agit de la livraison de 1.75 millions de doses de vaccin par l'initiative Covax. Si cette initiative concerne plusieurs pays, la question essentielle reste, qui paye la facture.

Le Ghana est le premier pays africain à avoir reçu, en février dernier , la première livraison mondiale de vaccins du dispositif Covax qui vise à fournir aux pays à faible revenu leurs premières doses de vaccins anti-Covid.


"Un effort mondial sans précédent"

"Cette livraison représente le début de ce qui devrait être la plus grande fourniture et distribution de vaccins de l'histoire", selon le communiqué de l'OMS

"Le dispositif Covax prévoit de fournir près de deux milliards de doses de vaccins anti-covid cette année. C'est un effort mondial sans précédent pour assurer un accès aux vaccins à tous les citoyens", ajoute le communiqué.

Le Cameroun a enregistré 38988 cas de personnes contaminées dont 588 décès. Ce chiffre est évalué malgré la capacité à faire des tests de dépistage qui reste très faible. Le pays devait recevoir plus de 1millions de doses de vaccin.

Les autorités n'ont pas communiqué sur le financement de ce vaccin, mais l'ambassade de l'Allemagne à Yaoundé a annoncé que " la livraison de 1,75 million de doses de vaccin par l'Initiative COVAX est également imminente au Cameroun dans les prochains jours !

L'initiative internationale pour les vaccins fera d'ici la fin du mois de mai des livraisons à plus de 140 pays, y compris le Cameroun. Au total, COVAX vise à distribuer 3 milliards de doses de vaccin cette année. Un euro sur cinq de l'initiative provient de l'Allemagne, le plus grand contributeur et cofondateur de la plateforme d'approvisionnement ACT-A, et un euro sur trois provient de l'Union Européenne"


Le système Covax vise à fournir cette année des vaccins anti-Covid à 20 % de la population de près de 200 pays et territoires participants, mais il comporte surtout un mécanisme de financement qui permet à 92 économies à faible et moyen revenu d'avoir accès aux précieuses doses.

Il a été mis en place pour tenter d'éviter que les pays riches n'accaparent l'ensemble des doses de vaccin qui sont encore fabriquées en quantités trop réduites pour répondre à la demande mondiale.


Réduction des vaccins

Fondé par l'OMS, l'Alliance du vaccin (Gavi) et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi), Covax a conclu des accords avec des fabricants pour deux milliards de doses en 2021 et a la possibilité d'en acheter un autre milliard.

Cela comprend 1,1 milliard de doses du Serum Institute of India (SII), qui produit les vaccins AstraZeneca et Novavax.

Initialement, l'OMS et Gavi estimaient pouvoir débuter la distribution de vaccins aux pays défavorisés, qui ont rejoint Covax, en janvier ou février, mais ce délai n'a cessé d'être repoussé.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, le patron de l'OMS, a accusé lundi certains pays riches de "saper" le dispositif Covax.

"Certains pays riches sont actuellement en train d'approcher les fabricants pour s'assurer l'accès à des doses de vaccins supplémentaires, ce qui a un effet sur les contrats avec Covax", a-t-il déclaré.

"Le nombre de doses allouées à Covax a été réduit à cause de cela," a-t-il ajouté.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter