Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 08Article 560915

xxxxxxxxxxx of Tuesday, 8 December 2020

Source: cameroon-info.net

VIH-SIDA: 'le taux de transmission de la mère à l’enfant est passé de 14% à 4%'

Il a donné ces chiffres lors d’une interview qu’il a accordée à nos confrères de Cameroon Tribune.

Dans une interview accordée au quotidien d’Etat Cameroon Tribune, le Pr Alexis Ndjolo, directeur général du Centre International de Référence Chantal Biya pour la recherche sur la prévention et la prise en charge du VIH/sida (CIRCB), a fait le tour des questions sur la recherche et les actions menées par le Centre qu’il dirige.

Par rapport aux avancées en terme de recherche, le scientifique déclare que: «nous avons trouvé de nouvelles données sur le VIH, nous avons maîtrisé les antirétroviraux qui sont efficaces, et la grande nouveauté actuellement, c’est que les traitements sont personnalisés. On diagnostique la maladie, on sait quel est le médicament antirétroviral à prescrire à un malade particulier. Ainsi, le traitement est rendu plus efficace», peut-on lire.

En reconnaissant qu’aucun vaccin contre cette maladie n’est encore mis sur le marché, le directeur du CIRCB explique que: «nous consacrons le quart, voire le tiers de notre budget à la recherche du vaccin. Avec la communauté internationale, nous essayons de partager et de mettre à jour nos informations», lit-on.

Dans le cadre de la transmission du VIH/SIDA de la mère à l’enfant, le Pr Alexis Ndjolo confie que: «nous avons ainsi créé plusieurs sites de diagnostic précoce dans le pays, où nous essayons de détecter le plus tôt possible le VIH chez les enfants nés de mères séropositives. Diagnostiqué précocement, l’enfant est pris en charge très vite et on peut ainsi éviter de passer à la phase de la maladie. Le CIRCB a ouvert et supervise plus de 1000 sites de diagnostic précoce sur l’étendue du territoire», note le journal.

Enfin, «le taux de transmission de la mère à l’enfant était de 14%. Actuellement, le taux moyen, nous l’avons considérablement réduit au-delà de la moitié, soit 4%, avec toutes les actions menées sur le terrain», confie le directeur dans les colonnes du journal.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter