Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 04Article 560375

General News of Friday, 4 December 2020

Source: Actu Cameroun

VIH/SIDA : l’Adamaoua bat un triste record

Il est de 4,1%, contre 1,7% au Nord et 1,1% à l’Extrême-Nord.
Au Cameroun, six régions ont une prévalence du VIH/Sida supérieure à la moyenne nationale. D’après l’Enquête démographique de Santé (EDS) 2018, ce sont le Centre (5,9%), l’Est (5,6%), le-Nord-Ouest (4,0%), le Sud (5,8%), le Sud-ouest (3,2%) et l’Adamaoua (4,1%). Cette dernière région est celle ayant le taux de prévalence le’ plus élevé dans la partie septentrionale. En effet, le Nord et l’Extrême-Nord ont respectivement 1,7% et 1,1% de taux prévalence?

Mais de manière générale, en 9 ans, la courbe de prévalence de cette pandémie mondiale a considérablement baissé dans notre pays. D’après les statistiques officielles, elle est ainsi passée de 4,3% en 2011-, puis 3, 4% en 2018 et à 2,7% au 1er décembre 2020?. Soif une baisse de 0,7% en 2019. A l’occasion de la célébration de la 33e journée mondiale de cette maladie, la situation de la lutte au Cameroun a été dressée le 1er décembre par le ministre de la Santé publique (Minsanté), au cours d’une conférence de presse.

Ainsi, malgré le contexte sanitaire précaire de la pandémie du Covid-19, 1 250 000 personnes ont été testées dont 329 218 femmes enceintes. 37 429 personnes vivant avec le VIH (Pvvih) ont été nouvellement identifiées et 30 061 personnes mises sous traitements antirétroviraux ARV, a indiqué Manaouda Malachie face à la presse. «L’impact du Covid-19 à partir du mois de février n’est pas à négliger», a indiqué l’autorité tutélaire de la Santé.



Néanmoins, après 40 ans de lutte, «Les résultats obtenus sont encourageant et permettent d’envisager l’avenir avec optimisme», s’est réjoui le Minsanté. Selon lui, ces avancées significatives ont été atteints garce aux efforts communs à l’engagement collectif..’ En guise -d’améliora-tion, Manaouda Malachie a sou-ligné l’intensification de la sensibilisation contre la stigmatisation et la discrimination afin de promouvoir l’adhérence au traitement.Il est de 4,1%, contre 1,7% au Nord et 1,1% à l’Extrême-Nord.
Au Cameroun, six régions ont une prévalence du VIH/Sida supérieure à la moyenne nationale. D’après l’Enquête démographique de Santé (EDS) 2018, ce sont le Centre (5,9%), l’Est (5,6%), le-Nord-Ouest (4,0%), le Sud (5,8%), le Sud-ouest (3,2%) et l’Adamaoua (4,1%). Cette dernière région est celle ayant le taux de prévalence le’ plus élevé dans la partie septentrionale. En effet, le Nord et l’Extrême-Nord ont respectivement 1,7% et 1,1% de taux prévalence?

Mais de manière générale, en 9 ans, la courbe de prévalence de cette pandémie mondiale a considérablement baissé dans notre pays. D’après les statistiques officielles, elle est ainsi passée de 4,3% en 2011-, puis 3, 4% en 2018 et à 2,7% au 1er décembre 2020?. Soif une baisse de 0,7% en 2019. A l’occasion de la célébration de la 33e journée mondiale de cette maladie, la situation de la lutte au Cameroun a été dressée le 1er décembre par le ministre de la Santé publique (Minsanté), au cours d’une conférence de presse.

Ainsi, malgré le contexte sanitaire précaire de la pandémie du Covid-19, 1 250 000 personnes ont été testées dont 329 218 femmes enceintes. 37 429 personnes vivant avec le VIH (Pvvih) ont été nouvellement identifiées et 30 061 personnes mises sous traitements antirétroviraux ARV, a indiqué Manaouda Malachie face à la presse. «L’impact du Covid-19 à partir du mois de février n’est pas à négliger», a indiqué l’autorité tutélaire de la Santé.



Néanmoins, après 40 ans de lutte, «Les résultats obtenus sont encourageant et permettent d’envisager l’avenir avec optimisme», s’est réjoui le Minsanté. Selon lui, ces avancées significatives ont été atteints garce aux efforts communs à l’engagement collectif..’ En guise -d’améliora-tion, Manaouda Malachie a sou-ligné l’intensification de la sensibilisation contre la stigmatisation et la discrimination afin de promouvoir l’adhérence au traitement.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter