Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 12Article 519877

General News of Friday, 12 June 2020

Source: 237actu.com

Urgent: un huissier négocie le corps de Victor Fotso


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Selon une information exclusive de la rédaction de Camer.be, un huissier de justice français négocierait depuis ce vendredi matin le rapatriement du corps de Victor Fotso vers le Cameroun. Victor Fotso, 94 ans, est décédé à l’hôpital américain de Paris le 19 mars 2020.

L'aéroport de Paris-Le Bourget serait le point d’embarquement de la dépouille du patriarche Bandjoun. Cet aéroport situé à 13 km au nord-est de Paris (Seine-Saint-Denis) accueille des vols commerciaux ainsi que des jets privés.

Audience houleuse

Cette transaction se déploie alors qu’une audience se déroulait au tribunal de Nanterre en France dans l’affaire opposant plusieurs membres de la famille de Victor Fotso.

Pour rappel, plusieurs camps se sont formés au sein de la famille de Victor Fotso depuis son décès. L’affaire est désormais portée devant les juridictions françaises, plus précisément à Nanterre. Après 40 minutes d’audience, la présidente du tribunal a ordonné le renvoi de l’affaire au 17 juin à 9 heures. Cinq avocats s’affrontaient.

Les deux avocats du front mené par Laure Toukam Epouse Njitap se sont présentés à l’audience avec le programme des obsèques déjà établi pour le 20 juin. Ils ont demandé que la justice française ordonne le départ de la dépouille de Victore Fotso de la France vers le Cameroun le 19 juin.

Quant aux deux avocats commis pour la défense de Jonh Fotso et de la coalition des 18 épouses, ils ont plaidé le maintien de la dépouille du patriarche en France dans l’attente de l’ouverture des frontières aériennes.

Plusieurs enfants du défunt résident à travers le monde : Allemagne, Canada, France, USA etc. Selon l’un des avocats de la famille, tous ne pourraient assister aux funérailles de leur père le 20 juin prochain en raison de la fermeture actuelle des frontières due à la crise sanitaire mondiale.

L’un des avocats de la famille qui défend le front mené par John Fotso a rappelé aux magistrats français que le Covid-19 fait encore des ravages en ce moment au Cameroun. Pour le défenseur des 18 veuves, sur instruction, des autorités camerounaises, les rassemblements de plus de 50 personnes sont interdits. Ainsi même avec toute la volonté du monde, les 120 enfants et 25 épouses du défunt ne pourraient lui affaire des adieux dignes de son rang. D’où, selon lui, la nécessité de postposer le rapatriement du corps du patriarche Bandjoun.

Diane Fotso venue des Etats-Unis ainsi que Didier Ghomsi qui réside au Canada étaient représentés par le cinquième avocat qui est intervenue à l’annonce du report de l’audience.

Affaire renvoyée au 17 juin

L’audience a été renvoyée au 17 juin prochain malgré l’intervention des avocats des membres de la famille qui espéraient organiser les funérailles à Bandjoun le 20 juin. Les avocats pourront échanger leurs conclusions jusqu’au 16 juin à minuit.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter